NOUVELLES

Le 2e débat présidentiel, l'occasion d'une soirée arrosée aux Etats-Unis

16/10/2012 04:35 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

Obama vante sa couverture santé? Un verre. Romney évoque le chômage? Finissez votre bière.

L'alcool devrait couler à flots mardi aux Etats-Unis lors du 2e débat présidentiel, à la faveur de jeux incitant à boire dès que les candidats reprennent les mots-clés de la campagne.

Sur le site clotureclub.com, spécialisé dans l'actualité politique américaine, les règles sont simples: "Buvez si l'un des candidats dit +chômage ou économie, mère ou parent célibataire, PBS (la chaîne publique) ou Big Bird (symbole d'une émission pour enfants de la chaîne), système de santé ou Obamacare, éducation, immigration ou étrangers, sécurité sociale (...), 47% ou 100%, ou Chine+".

D'autres sites --qui affichent tous la mention "Buvez raisonnablement"-- ont choisi des règles un peu plus subtiles, comme debatedrinking.com, qui incite à choisir dans un premier temps son candidat. Si celui-ci prononce certains termes déterminés à l'avance, les règles rejoignent dans ce cas celles de tous les autres: vous pouvez boire un verre.

Ainsi, le partisan d'Obama sirotera sa bière si le président démocrate prononce "baisse d'impôts" ou cite le Congrès, souvent bloqué par les Républicains. Romney, lui, devra dire "dépenses" ou "Israël" pour que ses supporters étanchent leur soif.

Si vous êtes toujours sobre, le site en remet une petite couche: "Chaque fois que vous voyez votre candidat grimacer un sourire ou rire quand son rival l'insulte ou met en cause sa politique, buvez".

Le site du National Journal recommande quant à lui de boire une gorgée si Obama fait par exemple référence à la loi sur l'assurance-santé adoptée par Mitt Romney quand il était gouverneur du Massachusetts (nord-est). Mais deux gorgées sont de rigueur si "un chômeur pose une question à l'un des candidats" lors de ce débat qui verra des membres du public s'adresser directement aux rivaux dans la course à la Maison Blanche.

Deux gorgées aussi si Obama "s'inspire (du vice-président) Biden et rit aux réponses de Mitt Romney", comme l'avait fait Joe Biden lors de son débat face au colistier républicain Paul Ryan.

mlm/mdm/lor

PLUS:afp