NOUVELLES

«La télé sur le divan» se penche sur la sexualité des adolescents

16/10/2012 10:04 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Quel vaste champ miné pour des parents que la sexualité de leurs adolescents! Et pourtant, il faudra bien, tôt ou tard, en venir à parler des «vraies affaires» parce qu'à l'heure d'Internet, les choux, les petits oiseaux et les fleurs ont fait leur temps.

À «La télé sur le divan», Bianca Gervais, Hugo Dubé et Louis Morissette étaient tout ouïe pour emmagasiner les conseils de la psychologue Rose-Marie Charest, même Gildor Roy, comme les deux autres pères de famille, semblait embarrassé par le sujet. Au-delà de la technique, de l'humour et de «va demander à ta mère» que Louis avoue privilégier, les papas ignorent comment aborder le sujet et souvent, les mères, voulant trop en faire, risquent d'être inhabiles.

D'abord être attentifs à leurs questions et saisir l'occasion pour départager l'imaginaire de la réalité. Selon Rose-Marie, ce n'est pas une question que l'on règle en une soirée, l'éducation sexuelle est un enseignement qui s'acquiert avec les années, au fil des discussions et des événements, en autant que la voie soit ouverte à la discussion. À Radio-Canada, le vendredi 26 octobre, 20h.

Un cas troublant

En dépit de toutes les malchances et malheurs qui peuvent survenir dans la vie des êtres depuis l'enfance, chacun tente de poursuivre sa vie comme il peut avec les séquelles plus ou moins envahissantes des traumatismes subis en cours de route.

RDI présente, le mardi 23 octobre, 20h, «Le diable à la porte», reportage révélant l'incroyable destin de Hilary Stanton, une femme qui, pour survivre, s'est fondue en 35 personnalités, un cas qu'on appelait «personnalités multiples» et qu'on identifie maintenant comme «trouble dissociatif de l'identité». Un choc subi vers le milieu de la quarantaine a fait prendre conscience à Hilary d'abus sexuels dont elle fut victime enfant, souvenirs qu'elle avait occultés afin de pouvoir continuer à vivre. Elle s'est douloureusement souvenu qu'enfant aux allures de garçon manqué, elle fut rejetée par sa mère. Négligée, la fillette devint la proie d'abuseurs dont elle a voulu effacer le souvenir.

Pour «guérir» de cette intrusion d'indésirables, Hilary a accepté de s'en remettre à Cheryl Malmo, une psychologue, qui aura suivi sa patiente durant 12 ans pour venir à bout de tous ses fantômes. Pour la formation de psychologues et pour venir en aide aux personnes vivant des cas similaires, il fut convenu de filmer les séances entre la patiente et sa thérapeute.

Plaisir renouvelé

«On connaît la chanson» entreprend une deuxième saison, toujours animée par Mario Tessier, le jeudi 25 octobre, 20h, à TVA. À la fois excitant et amusant, le jeu comporte des surprises toujours plus grandes que les attentes. Sous le thème «Spécial Rock N'Rose", on verra à l'œuvre le couple Charles Lafortune et Sophie Prégent, ainsi que des prestations de Stéphanie Bédard, Nadja, France D'Amour, Florence K et Mitsou.

Complètement obnubilée par les Spice Girls, la chanteuse londonienne, Adele, dit avoir subi leur influence. Riche de tous ceux qu'elle aime dans le domaine de la chanson, de Britney Spears à Billy Bragg, elle a entrepris sa carrière habitée par l'essence de tous ces chanteurs, et quelle carrière! En moins de cinq ans, on ne compte plus les prix remportés et les millions d'albums vendus. À MusiMax, le vendredi 26 octobre, à 20h, on peut la voir en entrevue à «Née pour être une star», suivie, à 20h30 du spectacle «Adele Live au Royal Albert Hall» où elle interprète les chansons qui lui ont valu la gloire.

Quand Michelle, une quadriplégique, a souhaité trouver l'homme de sa vie, elle a utilisé une agence de rencontres sur Internet et a trouvé Peter. Puis, le couple a voulu un enfant bien que Peter était conscient de tout ce que la venue et l'éducation d'un enfant représentaient. Et le bébé est arrivé mais la vie de Michelle fut dangereusement éprouvée. Même si on savait que la tâche serait colossale, on ne pouvait mesurer l'ampleur des frustrations et inquiétudes liées à l'heureux événement. «Mon histoire troublante / Enceinte et paralysée», le mardi 23 octobre, 21h, au Canal Vie.

À RADIO-CANADA: fort probablement que pour Jean-Marc Parent, l'insurpassable conteur reconnu pour son hypocondrie, la musique a sans doute joué un rôle important pour calmer ses craintes. C'est ce que nous apprendra «En direct de l'univers...», ce samedi, 19h. Ce dimanche, 10h, «Le jour du Seigneur» sera célébré par le pape Benoît XVI à la basilique Saint-Pierre de Rome, à l'occasion de la canonisation de Kateri Tekakwitha, première sainte autochtone, en Amérique du Nord.

À TÉLÉ-QUÉBEC: ce dimanche, 20h, «Pour l'Histoire / L'Occupation intime», premier de deux documents, raconte comment les Français ont vécu l'Occupation allemande. Comment sont-ils parvenus à coexister durant quatre ans, avec l'ennemi? Avec Daniel Boucher, le mardi 23 octobre, 19h30, on accompagne Oscar et sa conjointe qui se préparaient à vivre une retraite divertissante, mais qui ont plutôt dû s'adapter à une vie conditionnée par le cœur fragilisé d'Oscar, dans l'attente d'un stimulateur cardiaque avec toutes les inquiétudes liées à cette nouvelle réalité.

À RDI: les années passent et on sait bien que la génération des «boomers» commence à frapper aux portes des services gériatriques. On sait bien que proportionnellement, les services dont on dispose pour cette tranche de la population seront insuffisants à très brève échéance. Y a-t-il un programme en marche pour faire face à l'éventuel «envahissement»? À «109», ce samedi, 11h30 et 19h30.

À TV5: en deux chapitres, «Télé Réalité» s'infiltre «Au cœur de la Maison-Blanche - Barack Obama», racontant les circonstances de son arrivée au pouvoir alors que le pays patauge dans la gadoue d'une crise économique tenace interprétée de moult façons par les nombreux collaborateurs, analystes et contradicteurs, les mardis 23 et 30 octobre, 21h.

À ARTV: en quelque sorte, «Mozart Superstar» était, en son temps, l'équivalent de nos «rockers» les plus courus. Décédé à 35 ans, il y a plus de 220 ans, son œuvre, gigantesque (27 opéras, 50 sonates, 50 symphonies, des messes et des concertos), transcende le temps. On le découvre plus intimement, ce samedi, 20h, et à 20h55, on peut entendre «Don Giovanni, naissance d'un opéra» résultant d'un défi qui aura bien servi le cher Wolfgang Amadeus. Ce dimanche, 20h30, «Tina Turner en concert» domine bien ses 70 ans. Elle chante d'une voix toujours aussi forte et exécute des chorégraphies très rythmées comme au jour de ses 35 ans. Il s'agit d'un spectacle présenté en 2009, en Hollande.

AU CANAL D: un dimanche d'août 1987, Sophie Landry, après un week-end avec sa famille, retourne au centre d'accueil de St-Hyacinthe où elle vit la semaine. La jeune fille ne s'est jamais rendue à destination. À «Un tueur si proche», on raconte sa mort tragique alors qu'on l'a retrouvée transpercée de 173 coups de couteau. Il faudra 17 années d'attente, de recherches et d'analyses pour trouver le coupable, le vendredi 26 octobre, 20h.

À MUSIMAX: les Denis Drolet animent «L'Autre Gala de l'ADISQ». Au Théâtre St-Denis, le lundi 22 octobre, 20h, on remettra 23 Félix aux artistes qui se sont illustrés dans les différents styles de musique. La remise de prix alternera avec les prestations de Catherine Major, Kain, Koriass et le groupe Canailles.

À SUPER ÉCRAN: Valérie Donzelli et Jérémie Elkaïm jouent leur propre rôle dans «La guerre est déclarée», un récit autobiographique. Leur petit Adam, 18 mois, est atteint d'une tumeur au cerveau, une vorace. Resurgis du désespoir, les jeunes parents font front commun devant l'ennemi. Mais ils ne se doutent pas de la quantité d'énergie qu'ils devront y investir, ce dimanche, 20h. «Salle de nouvelles», série pour laquelle les Américains ont des réserves parce qu'elle requestionne leur façon de travailler, met en vedette Jeff Daniels et Emily Mortimer, ce dimanche, 22h, et se poursuivra au cours des dix prochaines semaines.

PLUS:pc