NOUVELLES

La Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi

16/10/2012 05:53 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

Dates-clés de la Libye depuis la chute de Mouammar Kadhafi, tué peu après son arrestation à Syrte, en octobre 2011, après 42 ans de règne.

--2011--

- 20 oct: Le leader déchu en fuite Mouammar Kadhafi, au pouvoir depuis 1969, est tué dans le dernier assaut contre sa région d'origine, Syrte, à 360 km à l'est de Tripoli.

Il était confronté depuis février à un soulèvement transformé en un conflit armé qui a abouti à la chute de Tripoli en août, grâce à l'appui décisif d'une opération de l'OTAN lancée dès mars. Il est le seul dirigeant arabe à avoir été tué depuis l'éclatement du Printemps arabe.

- 23 oct: Le Conseil national de transition (CNT, ex-rébellion) proclame la "libération totale" du pays. Le conflit a fait plus de 30.000 morts (CNT).

- 31 oct: Fin de l'opération de l'Otan "Protecteur unifié", sept mois après les premiers bombardements de l'Alliance contre des positions des forces de Kadhafi.

- 19 nov: Arrestation dans le Sud du fils le plus en vue de Kadhafi, Seif al-Islam, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l'humanité.

- 12-13 déc: Manifestation à Benghazi, dans l'Est, pour dénoncer le CNT, accusé de manque de transparence sur ses activités et sa composition.

--2012--

- 8 mai: Les autorités délogent par la force des ex-rebelles ayant pris d'assaut le siège du gouvernement à Tripoli pour réclamer des primes. Le 4 juin, une milice prend d'assaut l'aéroport de Tripoli, bloquant quelques heures le trafic aérien.

- juin: Plus d'une centaine de morts et 500 blessés en une semaine de violences tribales au sud-ouest de Tripoli. De nombreux affrontements tribaux ont eu lieu dans le pays, notamment à Koufra en février (une centaine de morts).

- 7 juil: Les Libyens se rendent aux urnes pour la première fois pour élire une Assemblée nationale, le Congrès général national (CGN).

L'Alliance des forces nationales (AFN), coalition de petits partis libéraux, obtient 39 sièges sur les 80 réservés à des partis politiques. Le Parti de la justice et de la construction (PJC), issu des Frères musulmans, est la 2e formation (17). 120 sièges ont été attribués à des indépendants.

- 8 août: Le CNT remet les pouvoirs à l'Assemblée issue des élections de juillet. Mohamed al-Megaryef, ex-opposant au régime de Mouammar Kadhafi, élu à la présidence du CGN.

- 5 sept: Abdallah al-Senoussi, ex-chef des services de renseignement du régime de Kadhafi recherché par la CPI, est extradé par la Mauritanie vers la Libye.

- 11 sept: Attaque contre le consulat américain à Benghazi: quatre Américains, dont l'ambassadeur Chris Stevens, sont tués.

- 23 sept: Les autorités annoncent "la dissolution de toutes les brigades et formations armées qui ne sont pas sous la légitimité de l'Etat", au lendemain d'une sanglante rébellion des habitants de Benghazi contre des miliciens islamistes.

- 10 oct: Des combats meurtriers secouent Bani Walid. Les heurts opposent des combattants de cette ville que d'anciens rebelles accusent d'abriter des loyalistes de l'ancien régime à des membres de milices composées d'ex-rebelles venus de Misrata.

- 14 oct: Ali Zeidan, un ex-opposant au régime de Kadhafi, est élu Premier ministre. Le vote intervient une semaine après l'éviction du Premier ministre élu Moustapha Abou Chagour par l'Assemblée, qui a rejeté à deux reprises la composition du gouvernement.

acm/ila/sw

PLUS:afp