NOUVELLES

Karadzic se présente devant le TPIY comme un homme «modéré» et «tolérant»

16/10/2012 05:48 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

LA HAYE, Pays-Bas - En commençant à présenter sa défense mardi devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), à La Haye, l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic s'est décrit comme un «homme modéré, un homme tolérant» qui a essayé d'empêcher la guerre en Bosnie.

«Au lieu d'être accusé des événements dans notre guerre, je devrais être récompensé pour toutes les bonnes choses que j'ai faites», a déclaré Radovan Karadzic, dont les propos étaient traduits par un interprète. «J'ai fait tout ce qui était humainement possible pour éviter la guerre (...) J'ai réussi à diminuer les souffrances de tous les civils», a-t-il assuré.

«Il ment, il ment», ont lancé des musulmans ayant survécu à cette guerre, qui suivaient les débats depuis une tribune réservée au public.

Radovan Karadzic, 67 ans, est jugé depuis 2009 par le TPIY, dont le siège se trouve à la Haye aux Pays-Bas, pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre durant la guerre en Bosnie (1992-95).

Il avait 90 minutes mardi pour faire une déclaration concernant son rôle dans cette guerre qui a fait quelque 100 000 morts, selon des estimations.

PLUS:pc