NOUVELLES

Cuba supprime le permis de sortie du pays à partir de janvier

16/10/2012 04:54 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

LA HAVANE, Cuba - Les Cubains ne seront plus contraints de présenter un permis de sortie du pays pour voyager à l'étranger à partir du 13 janvier, a annoncé mardi le gouvernement cubain.

De plus, selon le quotidien du Parti communiste Granma, les citoyens cubains ne devront plus présenter une lettre d'invitation, une autre formalité administrative obligatoire qui permettait de sortir et de rentrer du pays.

Jusqu'à présent, les Cubains ne pouvaient résider dans un pays étranger que 11 mois, sous peine de perdre le permis de résidence, le droit à la sécurité sociale et à l'éducation gratuite, entre autres droits.

À partir du 13 janvier, ils devront uniquement présenter «leur passeport en cours de validité et un visa pour l'entrée et le séjour dans le pays de destination», selon Granma. La période de séjour à l'étranger sera prolongée «de 24 mois et pourra être renouvelée» dans le cadre de cette réforme de la politique migratoire.

«L'État révolutionnaire se réserve toutefois le droit de se défendre des projets interventionnistes et subversifs du gouvernement américain et de ses alliés. C'est pourquoi, quelques règles seront maintenues pour préserver le patrimoine humain de la Révolution et agir face au vol de talents», ajoute Granma.

Les médecins, les chercheurs et les militaires subissent de fortes restrictions pour sortir du pays.

Cette mesure répond aux demandes de la communauté cubaine à l'étranger, a estimé le journal Granma dans un éditorial publié mardi.

Plus d'un million de personnes d'origine cubaine résident aux États-Unis, ainsi que des milliers d'autres en Europe.

PLUS:pc