NOUVELLES

Castings de la "Nouvelle star" version D8: 2.000 candidats répondent présent

16/10/2012 09:23 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

PARIS - PARIS (Sipa) — Le casting de la "Nouvelle star", qui fera son retour à la fin de l'année sur D8, se tient jusque jeudi soir à Paris, attirant quelque 2.000 candidats franciliens. Malgré la migration du télé-crochet de M6 à D8 (groupe Canal+), le concept reste inchangé.

Si toutes les étapes de l'émission restent les mêmes, en plateau, l'équipe affiche de nouveaux visages: à la présentation, Cyril Hanouna succède à Virginie Guillaume, tandis que la chanteuse Maurane et Olivier Bas, organisateur de festivals encore méconnu, font leur entrée dans le jury aux côtés d'André Manoukian et Sinclair, jurés "historiques" du programme.

Les pré-sélections franciliennes de la neuvième saison, qui se sont déroulées de samedi à mardi, ont attiré environ 2.000 candidats âgés de 16 à 34 ans. Le casting filmé se déroule de lundi à jeudi. Cette sélection à Paris vient clore la phase des auditions, qui ont déjà eu lieu à Rennes, Strasbourg, Lille, Toulouse, Lyon et Marseille.

Après une longue et froide attente devant les portes du palais Brongniart, l'ancienne Bourse, les aspirants au titre de "Nouvelle star" 2013 ont été reçus par une équipe de coaches vocaux chargés d'écrémer la première vague de participants. Dans la foule, à l'extérieur du palais, les candidats ne savent pas toujours en quoi consiste la sélection ou ignorent même l'existence d'Olivier Bras. Certains trouvent dommage que l'émission soit passée sur D8.

"On voit défiler 500 personnes par jour, soit autant de candidats que les saisons précédentes", a précisé Fremantle à Sipa. La production craignait une baisse du nombre de participants à cause du basculement sur D8. La campagne de publicité pour l'émission n'a pu être lancée à temps, car la chaîne D8 (ex-Direct 8 rachetée par Canal+) n'était pas encore officialisée.

Lundi, les tout premiers candidats parisiens à passer devant le jury pour le casting filmé l'ont découvert... plutôt déchaîné. Il faut dire que les commentaires parfois acerbes du jury participent au succès de l'émission depuis ses débuts.

"Tous tes 'r' étaient un peu dégueulés", assène Maurane à Michaël, venu de Meaux pour interpréter "Jardin d'hiver", d'Henri Salvador. "Reviens nous voir dans une autre vie", renchérit André Manoukian, désormais bien connu pour ses réparties baroques. Au milieu de ce festival de piquantes critiques, Olivier Bas, sobre et plus réservé, peine encore à s'imposer.

"C'est clair, ça fera moins de téléspectateurs", commente Violaine, 23 ans. D'autres ne sont même pas au courant. Finalement, dans la file d'attente, peu importe le flacon... Dans l'esprit de tous ces aspirants à la gloire, l'émission reste, au-delà des changements, celle qui a vu naître un Christophe Willem ou un Julien Doré.

mhs/sbo/mw

PLUS:pc