NOUVELLES

Brière s'amuse... en attendant

16/10/2012 10:03 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

Le lock-out a poussé l'attaquant Daniel Brière sous d'autres cieux. C'est dans l'uniforme des Eisbaren de Berlin aux côtés de Claude Giroux qu'il met ses talents à profit.

Joint au téléphone par notre confrère Jean-François Poirier mardi dans le cadre de l'émission C'est bien meilleur le matin, Brière a admis que l'expérience lui plaisait beaucoup.

« C'est vraiment une belle expérience. Berlin est une très belle ville. Il y a plein de choses à voir. On en profite durant nos temps libres. Nous sommes bien traités par les partisans et par l'organisation. Nous voulions vivre quelque chose de spécial. »

Brière se dit aussi impressionné par le calibre de jeu en première division allemande.

« Nous avions eu des contacts avec quelques équipes de la KHL et aussi en Suisse. Berlin nous a semblé, à Claude et à moi, la meilleure destination. C'est aussi un avantage de jouer ensemble. C'est une très bonne ligue et le jeu y est très compétitif. »

Brière y est allé de sept points au cours de ses deux premiers matchs. Giroux en a amassé six. Brière ne croit pas pouvoir maintenir cette cadence.

À distance, il s'intéresse bien sûr au déroulement des négociations entre l'Association des joueurs et les dirigeants de la Ligue nationale de hockey. Il avoue être déçu par la tournure des événements, mais il n'a pas fait une croix sur la saison 2012-2013.

« Je pense que les vraies négociations n'ont pas encore commencé. Des rumeurs disent qu'on pourrait passer aux choses sérieuses cette semaine. Mais c'est décevant de voir le déroulement des choses depuis deux mois. Je pense qu'on finira par trouver un terrain d'entente. »

PLUS: