NOUVELLES

Bahreïn: un militant chiite arrêté pour participation à une manifestation

16/10/2012 10:04 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

Un défenseur bahreïni des droits de l'Homme, Mohamed al-Masqati, a été arrêté mardi par le ministère de l'Intérieur pour sa participation à une manifestation, ont indiqué ses avocats.

M. Masqati a été convoqué dans la matinée dans un poste de police de Manama où il a été interrogé sur sa participation vendredi à une manifestation et il sera déféré mercredi au parquet en état d'arrestation, a-t-on ajouté.

Ce militant est président de la Bahrain Youth Society for Human Rights (opposition).

Vendredi, des heurts avaient opposé les forces anti-émeutes à des centaines de chiites qui avaient tenté de défiler dans la capitale, à l'appel du collectif du 14 février animé par des jeunes activistes chiites.

Par ailleurs, la Cour d'appel de Manama a fixé au 8 novembre la prochaine audience du procès d'un autre militant Nabil Rajab, condamné en août à 3 ans de prison pour avoir participé à des manifestations illégales et appelé sur les réseaux sociaux à participer à ces manifestations à Manama, selon ses avocats.

Nabil Rajab, un militant chiite de 48 ans qui préside le Centre des droits de l'Homme à Bahreïn, avait été acquitté ou condamné à des amendes dans d'autres affaires notamment pour insulte aux sunnites.

Bahreïn est secoué depuis l'an dernier par un mouvement de contestation, animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle dans ce petit royaume du Golfe à majorité chiite dirigé par une dynastie sunnite.

Selon la Fédération internationale des droits de l'Homme (FIDH), 80 personnes ont trouvé la mort depuis le début de la révolte.

Le ministère bahreïni de l'Intérieur a affirmé pour sa part que 700 personnes avaient été blessées, parmi lesquelles des officiers de police.

bur/tm/hj

PLUS:afp