NOUVELLES

Adieu Musée des civilisations, voici le Musée canadien de l'histoire

16/10/2012 12:04 EDT | Actualisé 16/12/2012 05:12 EST

GATINEAU, Qc - L'opposition s'insurge contre la transformation du Musée canadien des civilisations de Gatineau en «Musée canadien de l'histoire», craignant que le gouvernement Harper n'en fasse une vitrine pour sa «propagande».

Le ministre du Patrimoine canadien, James Moore, a fait part mardi de l'intention du gouvernement de rebaptiser le musée — l'un des plus visités au pays —, lors d'une conférence de presse à l'intérieur de son hall principal qui abrite une collection remarquable de totems.

La vocation de l'institution muséale sera également modifiée: elle aura pour mandat de mettre en valeur les «réalisations nationales qui ont contribué à bâtir le Canada».

«Le Canada a besoin d'une institution nationale qui raconte l'histoire du Canada. Le Canada a besoin d'une institution qui fera des recherches et qui explorera notre histoire en commun», a fait valoir le ministre Moore.

Les visiteurs pourront notamment y voir le dernier crampon de la construction du chemin de fer du Canadien Pacifique, le chandail de hockey de Maurice Richard ainsi que la fourgonnette du marathon de l'espoir de Terry Fox, peut-on lire dans la pochette explicative distribuée aux médias.

Ces changements seront effectués avant les célébrations marquant le 150e anniversaire du Canada qui auront lieu en 2017.

Plusieurs historiens et curateurs de musées étaient présents lors de l'annonce et approuvaient la démarche du gouvernement.

Le ministre Moore a toutefois dû se défendre contre les attaques de l'opposition au sujet d'une possible réécriture de l'histoire par le gouvernement.

Il a assuré que la direction du musée sera à l'abri de toute ingérence politique.

«C'est entièrement indépendant. Je ne m'implique pas dans les affaires des musées. Je suis très occupé», a-t-il jugé bon de souligner.

«Ce n'est pas partisan. C'est dans le meilleur intérêt du Canada», a insisté le ministre.

M. Moore a expliqué que c'est la direction du musée qui décidera du contenu des expositions.

Des rénovations seront aussi effectuées dans l'espace muséal. La transformation coûtera 25 millions $. L'argent provient du budget actuel du ministère du Patrimoine canadien, indique le gouvernement.

Selon les informations fournies, trois salles actuelles seraient utilisées pour créer l'espace du futur musée, qui continuera aussi à accueillir des expositions itinérantes et d'autres internationales.

Mais depuis la veille, alors que des rumeurs au sujet du musée circulaient, le Nouveau Parti démocratique (NPD) accuse le gouvernement de poursuivre sa «grande opération de propagande conservatrice».

Mardi, le NPD a aussi déploré la culture du secret du gouvernement, qui a mis ces changements de l'avant alors que le comité parlementaire du patrimoine discute depuis un bon moment de la façon de célébrer le 150e anniversaire du Canada et recommandait que la population soit consultée à ce sujet.

«C'est déshabiller Pierre pour habiller Paul», a lancé le député néo-démocrate Andrew Cash, qui déplore que de l'argent soit ainsi investi dans le musée au moment où des compressions sont annoncées aux archives nationales, à Radio-Canada et à l'Office national du film (ONF).

«Parler aux Canadiens de leur histoire est une chose importante. Mais il ne faut pas leur parler de l’histoire d’une façon partisane. Et c’est ça qui me préoccupe un peu», a fait valoir le chef par intérim du Parti libéral, Bob Rae.

«Mais pour moi, ce qui est important, ce n’est pas le changement du nom. Ce qui est important, c’est de respecter l’indépendance de ces institutions, l’indépendance de ces musées et l’importance de ne pas créer des institutions qui célèbrent plutôt l’histoire d’un parti plutôt que l’histoire d’un pays», a-t-il ajouté.

Le Bloc québécois a aussi exprimé ses craintes.

«Pourquoi changer la vocation d’un musée qui fonctionne très bien (...) pour en faire une vitrine de l’histoire à la sauce conservatrice?», a résumé le chef bloquiste Daniel Paillé.

Pour accomplir ses objectifs de changement de nom et de vocation, le gouvernement a annoncé son intention de déposer un projet de loi afin de modifier la loi sur les musées.

PLUS:pc