NOUVELLES

Washington demande aux voisins de la Syrie de surveiller leur espace aérien

15/10/2012 05:18 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

Les Etats-Unis ont demandé lundi aux pays voisins de la Syrie de surveiller leur espace aérien, après l'interception la semaine dernière par la Turquie d'un avion de ligne syrien Moscou-Damas qui convoyait du matériel militaire.

"Nous encourageons tous les voisins de la Syrie à être vigilants quant à l'utilisation de leur espace aérien, particulièrement maintenant que nous avons un cas concret", a déclaré la porte-parole du département d'Etat Victoria Nuland.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a répété lundi que l'appareil de Syrian Air en provenance de Moscou et à destination de Damas, intercepté le 10 octobre au-dessus d'Ankara, transportait du "matériel de guerre". La Russie assure, elle, qu'il s'agissait d'équipement radar "légal". Cet avion de ligne avait été contraint par des chasseurs turcs à atterrir à Ankara et la fouille avait révélé qu'il était chargé "d'équipements et de munitions à destination du ministère syrien de la Défense", selon la Turquie.

M. Erdogan a également indiqué avoir ordonné la fermeture de l'espace aérien de la Turquie aux avions syriens "juste après" l'interception de ce vol Moscou-Damas. La Syrie a, par mesure de "réciprocité", interdit son espace aérien aux avions turcs.

"Nous défendons la décision prise par la Turquie après ce qui semble être une violation de son espace aérien et nous ne sommes franchement pas très surpris que les Syriens aient pris des mesures de rétorsion", a commenté Mme Nuland.

Un temps alliées, la Syrie et la Turquie sont au bord du conflit depuis un bombardement syrien d'un village frontalier turc le 3 octobre. L'armée turque a riposté depuis à plusieurs reprises à des tirs d'obus syriens qui ont touché son territoire.

Ankara a également procédé lundi au contrôle d'un avion cargo arménien à destination d'Alep, en Syrie, qui transportait de l'aide humanitaire.

nr/sam

PLUS:afp