NOUVELLES

Trop de jeunes n'ont pas accès à l'école primaire, s'inquiète l'UNESCO

15/10/2012 06:02 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

PARIS - Quelque 20 pour cent des jeunes dans les pays en développement ne terminent pas l'école primaire et se retrouvent sans qualification, s'inquiète le 10e rapport annuel de l'UNESCO consacré à l'éducation au travail dans le monde, rendu public mardi. Selon les auteurs, il y a une «urgente nécessité d'investir dans les compétences des jeunes».

«Le manque cruel de qualification des jeunes s'avère dévastateur», note le rapport, qui estime que dans le monde, un jeune sur huit est au chômage et qu'un jeune sur quatre est cantonné dans un emploi qui le maintient sous le seuil de pauvreté.

Autre constat alarmant: quelque «160 millions d'adultes dans les pays développés n'ont pas les qualifications nécessaires pour postuler un emploi ou lire un journal».

Le bilan général est pessimiste et les Objectifs du millénaire, qui arrivent à échéance en 2015, apparaissent une fois de plus hors de portée. L'accès à l'école primaire reste insuffisant: environ 250 millions d'enfants en âge d'être inscrits à l'école primaire ne savent ni lire ni écrire, et les progrès des dernières années sont en perte de vitesse.

Quant à l'enseignement secondaire, considéré comme «le moyen le plus efficace pour acquérir les compétences nécessaires à la vie professionnelle et à la vie courante», il demeure trop limité. L'alphabétisation des adultes est également loin d'être assurée: quelque 775 millions d'adultes étaient analphabètes en 2010, dont deux tiers de femmes.

Selon les auteurs du rapport, ce manque de compétences de la nouvelle génération est un poids pour l'avenir économique. Pire, la situation pourrait encore se dégrader. Le rapport met de l'avant des signes qui suggèrent qu'en période de crise, l'aide à l'éducation ralentit alors même que les jeunes en ont encore plus besoin.

Pourtant, investir dans la formation apparaît comme une valeur sûre. Les auteurs calculent ainsi que «chaque dollar dépensé dans l'éducation d'un individu génère durant sa vie active 10 à 15 dollars (...) de croissance économique».

Les experts chiffrent à 16 milliards $ US annuels l'enveloppe nécessaire pour universaliser l'accès à l'école primaire d'ici 2015, et à 8 milliards $ US le budget qui permettrait l'accès à l'école secondaire pour tous.

PLUS:pc