NOUVELLES

Prix Nobel d'économie: des Américains parmi les lauréats depuis l'an 2000

15/10/2012 08:24 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

STOCKHOLM - Voici la liste des lauréats du prix Nobel d'économie depuis 1980:

-2012: Alvin Roth et Lloyd Shapley (États-Unis), pour des travaux sur l'organisation des marchés et sur la théorie des incitations

-2011: Thomas Sargent et Christopher Sims (États-Unis), pour avoir mis en lumière le lien de cause à effet entre l'économie et les instruments de politique comme les taux d'intérêts et les dépenses publiques

-2010: Peter Diamond et Dale Mortensen (États-Unis) et Christopher Pissarides (Royaume-Uni-Chypre) pour l'élaboration d'une théorie qui permet de mieux comprendre comment des politiques économiques peuvent influer sur le chômage

-2009: Elinor Ostrom et Oliver Williamson (États-Unis), pour leurs travaux sur la gouvernance économique

- 2008: Paul Krugman (États-Unis) pour ses travaux sur les échanges commerciaux et la géographie économique

-2007: Leonid Hurwicz, Eric Maskin et Roger Myerson (États-Unis) pour avoir jeté les bases de la théorie dite de conception des mécanismes.

-2006: Edmund Phelps (États-Unis) pour ses travaux sur les échanges intertemporels en politique macroéconomique.

-2005: Robert Aumann (Israël) et Thomas Schelling (États-Unis) pour avoir fait progresser la compréhension des conflits et de la coopération par le biais d'analyses utilisant la théorie des jeux.

-2004: Finn Kydland (Norvège) et Edward Prescott (États-Unis) pour leur contribution en macroéconomie dynamique.

-2003: Robert Engle (États-Unis) et Clive Granger (Royaume-Uni) pour leurs travaux ayant permis d'améliorer la fiabilité des prévisions économiques.

-2002: Daniel Kahneman (États-Unis) et Vernon Smith (États-Unis) pour leur travaux précurseurs en matière de neuroéconomie et d'économie expérimentale.

-2001: George Akerlof, Michael Spence et Joseph Stiglitz (États-Unis) pour leurs travaux sur les marchés avec asymétrie d'information.

-2000: James Heckman et Daniel McFadden (États-Unis) pour leurs théories en économétrie.

-1999: Robert Mundell (Canada) pour ses analyses innovantes en matière de taux de change.

-1998: Amartya Sen (Inde) pour ses contributions à l'économie du bien-être.

-1997: Robert Merton et Myron Scholes (États-Unis) pour sa formule de valorisation des options.

-1996: James Mirrlees (Royaume-Uni) et William Vickrey (États-Unis) pour leurs contributions à l'économie de l'information.

-1995: Robert Lucas fils (États-Unis) pour ses travaux macroéconomiques sur les attentes rationnelles.

-1994: John Harsanyi et John Nash (États-Unis), et Reinhard Selten (Allemagne) pour leur apport à la théorie des jeux non-coopératifs.

-1993: Robert Fogel et Douglass North (États-Unis) pour leurs travaux sur l'histoire économique.

-1992: Gary Becker (États-Unis) pour ses travaux en microéconomie et en sociologie économique.

-1991: Ronald Coase (Royaume-Uni) pour ses découvertes en matière de théorie des institutions.

-1990: Harry Markowitz, William Sharpe et Merton Miller (États-Unis) pour leurs travaux pionniers sur la théorie de l'économie financière.

-1989: Trygve Haavelmo (Norvège) pour avoir clarifié la théorie des probabilités en économétrie.

-1988: Maurice Allais (France) pour ses contributions à la théorie de l'équilibre général et partiel.

-1987: Robert Solow (États-Unis) pour ses contributions à la théorie de la croissance économique.

-1986: James Buchanan fils (États-Unis) pour ses recherches sur le processus de décision économique et politique.

-1985: Franco Modigliani (États-Unis) pour ses travaux sur l'épargne domestique et les marchés financiers.

-1984: Richard Stone (Royaume-Uni) pour ses travaux sur les systèmes de comptabilité nationale.

-1983: Gerard Debreu (États-Unis) pour sa reformulation de la théorie de l'équilibre général.

-1982: George Stigler (États-Unis) pour ses théories sur l'économie du marché.

-1981: James Tobin (États-Unis) pour son analyse des marchés financiers.

-1980: Lawrence Klein (États-Unis) pour la construction de modèles économétriques de conjoncture. AP

v/st

PLUS:pc