NOUVELLES

Obama et Romney face à 80 électeurs indécis mardi pour leur deuxième débat

15/10/2012 12:25 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

Quelque 80 Américains indécis interrogeront Barack Obama et Mitt Romney mardi soir lors du deuxième débat présidentiel à Hempstead, près de New York, un format inauguré en 1992 et qui permettra de comparer directement le contact des deux candidats avec les électeurs.

Pendant 90 minutes, à partir de 21H00 locales (01H00 GMT mercredi), Barack Obama et Mitt Romney se déplaceront librement sur une scène circulaire bordée de gradins où s'assoiront les électeurs sélectionnés. Ils auront deux minutes chacun pour répondre aux questions qui leur seront posées avant une minute de "discussion".

L'institut Gallup a recruté la semaine dernière par téléphone environ 80 personnes assurant ne pas encore savoir pour qui elles voteraient, ou penchant pour un candidat tout en assurant qu'elles pourraient toutefois finalement voter pour l'autre.

En outre, "nous faisons attention à ne pas avoir trop de gens qui penchent en faveur de Romney ou d'Obama, on essaie de faire moitié-moitié", explique à l'AFP Frank Newport, rédacteur en chef de Gallup, et qui a supervisé la sélection.

Les électeurs ne sont pas représentatifs de la population américaine mais seulement des électeurs indécis du comté de Nassau, qui inclut l'université Hofstra où a lieu le débat, à 40 km à l'est de New York.

La modératrice du débat, la journaliste de CNN Candy Crowley, rencontrera le groupe mardi et sélectionnera les questions à l'avance. Seules neuf personnes avaient pu prendre la parole en 2008 lors du débat entre Barack Obama et John McCain, qui avait aussi inclus trois questions par internet.

Candy Crowley a indiqué qu'elle ne se contenterait pas de passer le micro mais relancerait les candidats si leurs réponses étaient évasives, une affirmation qui selon le magazine Time inquiète les deux campagnes.

Le format existe depuis 1992 et la campagne opposant Bill Clinton à George Bush. Le démocrate avait alors dominé le président sortant, qui dans un plan resté fameux regardait ostensiblement sa montre pendant qu'il n'avait pas la parole.

En 2000, le vice-président Al Gore s'était levé de sa chaise et rapproché de George W. Bush d'un air de défi pendant l'une des réponses du républicain, qui s'était contenté d'un bref hochement de tête dans sa direction, avant de poursuivre tranquillement.

Le débat commence à 21H00 locales (01H00 GMT) et abordera la politique intérieure et les affaires étrangères.

ico/mdm

PLUS:afp