NOUVELLES

Libre-échange: des médicaments plus chers pour les Canadiens?

15/10/2012 11:28 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

Les Canadiens pourraient devoir payer jusqu'à 2 milliards de dollars par année de plus pour leurs médicaments, si le pays accepte les demandes des Européens en matière de protection des brevets pharmaceutiques.

C'est ce qu'indiquent des documents de recherche, préparés conjointement par Santé Canada et Industrie Canada en marge des négociations sur un traité de libre-échange avec l'Union européenne (UE).

Selon la Presse canadienne, plusieurs hypothèses ont été étudiées par les deux ministères pour évaluer combien coûterait une prolongation de la protection des brevets des médicaments. Les chercheurs estiment que si le Canada devait suivre les propositions de l'UE, la protection des brevets des médicaments devrait être allongée de deux ans et deux tiers en moyenne.

Les Canadiens devraient donc attendre plus longtemps avant de pouvoir se procurer les médicaments génériques équivalents. Cela se traduirait par une facture évaluée entre 795 millions de dollars et 1,95 milliard de dollars.

Une étude réalisée pour le compte des fabricants de médicaments génériques avait estimé à 3 milliards de dollars les coûts d'une prolongation de la durée de protection des brevets.

De son côté, l'association qui représente les entreprises de recherche dans le secteur pharmaceutique au Canada estime que le renforcement de la protection de la propriété intellectuelle favorise les investissements et l'innovation dans ce secteur.

PLUS: