NOUVELLES

Les Portugais paieront plus d'impôts

15/10/2012 10:00 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

Le gouvernement du Portugal a dévoilé lundi son budget pour 2013 dans un contexte où la contestation sociale s'accentue. Lisbonne prévoit notamment une hausse d'impôts généralisée.

Le nombre de paliers d'imposition passera de huit à cinq, une surtaxe de 4 % sera imposée et les prestations de retraite, de chômage et congés maladie seront réduites. Une « version préliminaire » de ce budget a largement été débattue dans les médias.

La hausse des impôts est « énorme », a admis le ministre portugais des Finances, Vitor Gaspar. Avec la réduction des niveaux d'imposition, les gens à plus faibles revenus voient leur taux d'imposition passe de 11,5 % à 14 %. Ceux qui gagnent 80 000 euros et plus voient leur taux d'imposition passer de 46,5 % à 48 %.

Cette hausse d'impôts pourrait aggraver la récession. Le Portugal doit composer avec sa pire récession depuis les années 1970. Lisbonne anticipe une contraction de 1 % de son économie l'an prochain après un repli de 3 % cette année.

D'après la presse portugaise, le gouvernement pourrait toutefois changer son projet de budget en réduisant ses dépenses pour alléger la charge fiscale d'une partie de la population alors que la version préliminaire du budget a engendré un flot de commentaires acerbes.

C'est « une bombe atomique fiscale », a déclaré Antonio José Seguro, le leader du Parti socialiste qui est la principale formation d'opposition. Le Parti communiste a qualifié le budget de « massacre » alors que le principal syndicat, la CGTP, a estimé qu'il s'agissait d'« un attentat à la dignité du peuple ».

PLUS: