NOUVELLES

Les Occidentaux veulent perturber le calme en Iran avec les sanctions (Khamenei)

15/10/2012 07:05 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

Le guide suprême iranien l'ayatollah Ali Khamenei a estimé lundi que les Occidentaux cherchaient à "perturber le calme" en Iran avec des pressions économiques sur la République islamique.

"Les responsables du gouvernement, du Parlement et de la justice doivent être vigilants pour que les ennemis (occidentaux, ndlr) ne parviennent pas à perturber le calme dans le pays avec leurs complots", a déclaré le numéro un iranien devant des milliers de personnes lors d'un discours prononcé dans le nord-est de l'Iran, retransmis en direct par la télévision d'Etat.

"Tout comme ils ont échoué dans les autres domaines, les ennemis vont échouer dans leur confrontation économique contre la nation iranienne", a-t-il ajouté.

L'ayatollah Khamenei avait déclaré mercredi que l'Iran était capable de surmonter les sanctions économiques "barbares" imposées par les pays occidentaux.

"L'Iran est un grand pays et de ce fait les sanctions occidentales ne peuvent avoir un effet important sur notre économie", a déclaré pour sa part le chef de la diplomatie iranienne Ali Akbar Salehi, cité par l'agence officielle Irna.

Les pays de l'Union européenne ont adopté ce lundi de nouvelles sanctions économiques et financières pour obliger l'Iran à céder sur son programme nucléaire controversé.

Parallèlement aux sanctions adoptées au niveau du Conseil de sécurité de l'ONU, les pays occidentaux ont mis en place progressivement depuis deux ans un embargo économique sévère contre l'Iran, qui a notamment provoqué une chute des exportations et de la production pétrolière, principale richesse du pays, un effondrement de la monnaie dû à une pénurie de devises, un ralentissement de l'économie et une hausse du chômage.

Après avoir longtemps nié l'impact des sanctions économiques occidentales contre l'Iran, les dirigeants iraniens ont changé de ton l'été dernier et dénoncent désormais régulièrement une "guerre économique" de l'Occident contre l'Iran.

Tous les responsables iraniens continuent toutefois de répéter que Téhéran ne cèdera pas sur son programme nucléaire malgré les sanctions.

L'Occident soupçonne l'Iran de chercher à construire l'arme atomique sous couvert de programme nucléaire civil, ce que dément Téhéran.

sgh/hj

PLUS:afp