NOUVELLES

Le secondeur des Saints, Jonathan Vilma, s'adresse de nouveau au tribunal

15/10/2012 12:41 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

NOUVELLE ORLÉANS, États-Unis - Jonathan Vilma s'adresse de nouveau au tribunal afin de faire invalider la suspension qu'il a écopée dans l'affaire de primes aux blessures qui a éclaboussé les Saints de la Nouvelle-Orléans, l'an dernier.

Dans des documents déposés devant la Cour de district de la Nouvelle-Orléans, lundi, Vilma dénonce l'attitude du commissaire de la NFL, Roger Goodell.

Le commissaire a maintenu, la semaine dernière, la sanction initiale d'une saison complète de suspension qu'il lui a imposée.

Même si le secondeur est en processus d'appel de la sanction, avec comme cadre le contrat de travail de la NFL, il argue que Goodell continue de faire preuve d'abus de pouvoirs et de partialité, ne laissant aucun espoir d'un processus équitable qui respecterait ses droits fondamentaux.

Vilma demande également au juge Ginger Berrigan d'écarter Goodell du dossier et de nommer un arbitre neutre.

Vilma a été le plus sévèrement puni des quatre joueurs des Saints impliqués dans le système de bonifications échafaudé récompensant des coups provoquant des blessures à des adversaires.

L'ailier défensif Will Smith a reçu une suspension de quatre matchs, le joueur de ligne défensive (joueur autonome) Anthony Hargrove a été suspendu pour sept matchs et le secondeur Scott Fujita, maintenant chez les Browns de Cleveland, a reçu une peine d'un match.

La punition de Smith est également restée inchangée de celle que Goodell lui a initialement imposée.

Les suspensions de Hargrove et de Fujita ont été allégées.

L'Association des joueurs de la NFL représentent les intérêts de Smith, Hargrove et Fujita. Vilma mise sur ses propres avocats, Peter Ginsberg et Duke Williams.

PLUS:pc