NOUVELLES

Le parti de Poutine domine les élections locales en Russie

15/10/2012 04:26 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

MOSCOU (Sipa) — Les premiers résultats des élections locales organisées en Russie, publiés lundi par la Commission centrale électorale, donnent les candidats de Russie Unie, le parti de Vladimir Poutine, vainqueurs dans la plupart des localités. Des observateurs indépendants, ainsi que l'opposition, dénoncent toutefois des fraudes massives.

Les candidats soutenus par le Kremlin et les gouverneurs en place ont largement dominé le vote de dimanche, a observé la Commission. Les observateurs de l'ONG Golos ont eux observé plus d'un millier de violations, dont des irrégularités dans les listes d'électeurs et des cas de votes multiples.

Le Kremlin avait promulgué des lois électorales en réponse aux manifestations massives contre le régime du président russe Vladimir Poutine l'hiver dernier, mais a introduit de nouvelles restrictions dès la fin des protestations. Les gouverneurs soutenus par le Kremlin et la plupart des maires en fonction devraient conserver leurs places. Le parti de Poutine, Russie Unie, dominait aussi les élections pour les assemblées législatives locales et les conseils municipaux, selon des résultats partiels.

L'opposante et écologiste Evguenia Chirikova, une des organisatrices des manifestations à Moscou, a recueilli 18% des suffrages face au maire de Khimki, soutenu par le gouvernement. Oleg Chakhov a remporté l'élection avec 48% des suffrages dans cette ville située près de Moscou, selon les premières estimations. Chirikova a déposé deux requêtes pour dénoncer le non-respect des règles par son rival et la manipulation des listes d'électeurs. Les autorités ont rejeté ces plaintes.

"Si les élections étaient justes, j'aurais eu une chance", a dit Evguenia Chirikova dimanche. "Mais comme les élections dans ce pays sont ce qu'elles sont, mes chances sont différentes", a-t-elle ajouté.

"Tout le monde s'attendait à un fiasco du parti (Russie Unie) après l'élection de décembre", a déclaré pour sa part le Premier ministre Dimitri Medvedev. "Mais rien de tel n'est arrivé", a-t-il ajouté.

af/AP-V0/pyr

PLUS:pc