NOUVELLES

Le milieu canadien Julian de Guzman s'attend à vivre l'enfer au Honduras

15/10/2012 05:21 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

SAN PEDRO SULA, Honduras - Le milieu de terrain canadien Julian de Guzman sait à quoi s'attendre quand il sortira du tunnel métallique de l'Estadio Olimpico Metropolitano du Honduras, mardi, pour le match de qualification pour la Coupe du monde.

«On doit s'attendre à l'enfer», a dit le vétéran de trois campagnes de qualification.

«C'est leur vie. C'est tout ce qu'ils ont, a-t-il dit au sujet des Honduriens fous de soccer. C'est ce qu'on doit réaliser pour nous également. Il faut que ça devienne la plus importante rencontre pas seulement pour nous, mais pour tout le pays.»

Le tunnel duquel sortiront de Guzman et le reste de l'équipe canadienne est pour le moins particulier. Une porte de fer surmontée de tiges métalliques barre ce tunnel quand il n'est pas en fonction. Les barbelés qui couronne le tout sont là pour dissuader les partisans de tenter de grimper la clôture et le fossé entourant la surface de jeu. Mais ceux assis tout près du tunnel ne cesseront de taper dessus, promettant un boucan d'enfer alors que les visiteurs le franchiront.

Des deux équipes qui fouleront le terrain, une seule aura encore une chance de se qualifier à l'issue de ce match.

Pour le Canada (3-1-1), une nulle ou une victoire leur donnerait un laissez-passer pour la ronde finale de qualification de la CONCACAF, la fédération des Amériques du Nord et Centrale, ainsi que des Caraïbes. Mais les Honduriens (2-1-2) doivent gagner.

Le Panama (3-1-1) jouera en même temps à Cuba (0-5-0). Si jamais Cuba devait surprendre son adversaire, le Canada pourrait même avancer à la ronde suivante malgré un revers, selon le différentiel de buts. Mais il est plus probable que le Panama et le Canada ou le Honduras passeront au tour suivant. Le Mexique est déjà qualifié pour cette ultime tour qualificatif. Il reste cinq places à combler. De ces six clubs, trois obtiendront leur billet pour Brésil 2014.

Pour le sélectionneur Stephen Hart, ce match est immense.

«C'est le plus important match de ma carrière», a indiqué le capitaine canadien, Kevin McKenna, qui dit avoir des frissons juste à en parler.

«Ça va décider d'une foule de choses, a dit de Guzman. Pour moi, mon avenir et l'avenir du soccer au Canada.»

S'il devait l'emporter mardi, le Canada, qui n'a pas joué en Coupe du monde depuis 1986, au Mexique, devrait disputer 10 autres rencontres. La dernière fois que le Canada a disputé la phase finale de qualification, c'était en 1997. Il avait alors terminé au dernier rang parmi les six équipes en lice, avec une fiche de 1-6-3.

Le Honduras a pour sa part pris part à deux Mondiaux: 1982 et 2010.

PLUS:pc