NOUVELLES

Le gouverneur de la Banque du Canada s'engage à faire preuve de transparence

15/10/2012 05:10 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

NANAIMO, C.-B. - Le gouverneur de la Banque du Canada, Mark Carney, s'est engagé lundi à faire preuve de transparence dans toute décision que la banque prendra pour augmenter les taux d'intérêt, à l'avenir.

À l'occasion d'une allocution prononcée à Nanaimo, en Colombie-Britannique, M. Carney a dit vouloir s'assurer que les Canadiens sachent exactement ce que fait la banque et pourquoi elle le fait.

Si la banque centrale «devait contrer de nouveaux déséquilibres touchant la dette des ménages, elle l'annoncerait clairement et indiquerait combien de temps elle estime qu'il faudrait avant que l'inflation retourne à la cible de deux pour cent», a-t-il affirmé.

On ignore si M. Carney préparait alors le terrain en prévision d'un changement de politique, mais l'exemple choisi est révélateur parce qu'il touche à l'un des aspects de l'économie canadienne présenté par le gouverneur comme étant le plus vulnérable.

Il est inhabituel pour M. Carney de se laisser aller à des spéculations, même dans des cas hypothétiques.

Plus tôt en journée, Statistique Canada a revu à la hausse ses données sur les finances des ménages, montrant que le ratio de la dette sur le marché du crédit au revenu disponible des ménages était de 163 pour cent, par rapport à celui de 152 pour cent précédemment annoncé.

Le gouvernement fédéral est intervenu une quatrième fois afin de resserrer les conditions des prêts hypothécaires, en août, mais certains économistes estiment que pour que cette politique fonctionne à long terme, les taux d'intérêt doivent augmenter. La Banque du Canada maintient son taux directeur à un pour cent depuis septembre 2010, ce qui a donné lieu à certains des coûts d'emprunt les plus faibles de l'histoire du pays.

En conclusion dans le cadre de son discours, M. Carney a de nouveau souligné ses intentions.

«La banque prendra toutes les mesures qui s'imposent pour atteindre la cible d'inflation de deux pour cent à moyen terme», a-t-il déclaré.

«Cette certitude est notre contribution pour veiller à ce que les Canadiens puissent investir et planifier en toute confiance», a ajouté le gouverneur.

PLUS:pc