NOUVELLES

Le « Nobel d'économie » remis à deux Américains

15/10/2012 07:19 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

Le prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d'Alfred Nobel, communément appelé prix Nobel d'économie, est remis cette année aux Américains Alvin Roth et Lloyd Shapley pour leurs travaux sur l'allocation des ressources et les interactions entre les agents économiques.

« Cette année, le prix récompense un problème économique central : comment associer différents agents le mieux possible », a indiqué le comité Nobel. Leurs recherches ont notamment été appliquées en santé, pour les dons d'organes par exemple, et en éducation.

Le professeur Roth, 60 ans, enseigne à Harvard et son confrère, M. Shapley, 89 ans, est professeur émérite à l'Université de Californie à Los Angeles. Ce dernier est un pionnier de la théorie des jeux, qui étudie mathématiquement la manière dont des acteurs prennent des décisions pour servir leur intérêt et anticiper les réactions des autres.

De son côté, M. Roth s'est notamment intéressé au secteur de la santé, notamment au recrutement des internes dans les hôpitaux ou encore les dons d'organe.

Chaque prix Nobel est accompagné d'une bourse d'environ un million et demi de dollars. Remis pour la première fois en 1969, le Nobel d'économie est le seul prix géré par la Fondation Nobel dont la création n'était pas prévue dans le testament d'Alfred Nobel, l'inventeur de la dynamite.

MM. Shapley et Roth recevront leur prix, en compagnie des autres lauréats des prix Nobel, le 10 décembre à Stockholm, soit le jour de la mort de l'industriel suédois.

Domination américaine

L'an dernier, le prix Nobel d'économie avait aussi été remis à deux Américains, Thomas Sargent et Christopher Sims, respectivement professeur à l'Université de New York et professeur à l'Université Princeton. Ils ont développé des méthodes pour calculer comment, par exemple, la croissance économique et l'inflation peuvent être affectées par une augmentation temporaire des taux d'intérêt ou des baisses d'impôts.

Des 20 lauréats des 10 dernières années, 17 sont des Américains, dont 2 Israélo-Américains.

PLUS: