NOUVELLES

L'Allemagne fera face à la menace Ibrahimovic en éliminatoires de Coupe du monde

15/10/2012 12:34 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

PARIS - L'Allemagne tentera de neutraliser la menace Zlatan Ibrahimovic lorsqu'elle affrontera la Suède, mardi, en éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

Victorieuse 6-1 à Dublin, vendredi, l'Allemagne occupe la première place du groupe C avec trois points d'avance sur les Scandinaves, qui comptent un match en moins.

«Il faudra être très concentré en défense, a averti l'entraîneur allemand Joachim Löw. Leur attaque dépend évidemment d'Ibrahimovic. Il peut être complètement imprévisible. Sa classe lui permet de trouver des solutions dans des situations difficiles.

«C'est leur joueur clé mais, collectivement, ils sont aussi très forts. C'est difficile de marquer contre eux. Le plus important sera de perturber Ibrahimovic dès qu'il a le ballon et de lui laisser peu d'espace.»

L'attaquant suédois est très en forme puisqu'il a inscrit 11 buts lors de ses 12 derniers matchs, toutes compétitions confondues.

Ibrahimovic ne s'est pas offusqué d'un éventuel traitement de faveur.

«Je suis sûr que la défense allemande sait à quoi s'attendre. Je ne suis pas un inconnu, a confié l'avant-centre du Paris Saint-Germain au quotidien allemand Frankfurter Allgemeine. Ils auront étudié attentivement comment je me déplace sur le terrain et ils sauront quoi faire. Mais moi aussi.»

Löw pourra s'appuyer sur Miroslav Klose pour obtenir un bon résultat à Berlin. Le vétéran de 34 ans n'est plus qu'à trois buts du record en sélection allemande de Gerd Müller (68).

Dans le groupe B, l'Italie devrait enregistrer le retour du fantasque Mario Balotelli pour la réception du Danemark à Milan.

L'attaquant de Manchester City avait manqué les matchs de qualification contre la Bulgarie et Malte, en septembre, après avoir subi une opération aux yeux. Grippé vendredi, il avait dû déclarer forfait lors de la victoire transalpine en Arménie (1-3).

«Si nous battons le Danemark, nous aurons le contrôle du groupe, a déclaré le milieu de l'AC Milan Riccardo Montolivo. Nous ne serons pas encore qualifiés mais nous serons en bonne position.»

La Squadra Azzurra est en tête du groupe B avec deux points d'avance sur la Bulgarie et trois sur la République tchèque. Les Danois sont avant-derniers, cinq points derrière l'Italie.

«C'est un adversaire qui nous a toujours posé des problèmes, a reconnu l'entraîneur italien Cesare Prandelli. Ils ne sont pas encore éliminés. Ce groupe est très équilibré.»

Dans le groupe H, l'Angleterre comptera sur le tandem formé par Wayne Rooney et Danny Welbeck pour s'imposer en Pologne. Les attaquants de Manchester United ont inscrit deux buts chacun lors du succès 5-0 sur Saint-Marin.

«J'ai l'habitude de jouer avec Wazza (le surnom de Wayne Rooney) sur le front de l'attaque à Manchester United et j'apprécie la chance que j'ai de jouer avec lui en équipe d'Angleterre, a expliqué Welbeck. Lorsqu'on est dans la surface ou aux abords, nous avons plusieurs combinaisons à notre disposition.»

Les Anglais se présenteront sans Frank Lampard, blessé au genou, et sans Theo Walcott, touché à la poitrine dans un choc avec le gardien de Saint-Marin, Aldo Simoncini.

La Pologne, en cas de victoire, se retrouverait à égalité de points avec l'Angleterre, en tête du groupe.

Dans le groupe F, le Portugal aura besoin d'une victoire face à l'Irlande du Nord pour ne pas se laisser distancer dans la course à la qualification. Défaits 1-0 à Moscou, vendredi, les Portugais possèdent trois points de retard sur la Russie.

À Porto, Cristiano Ronaldo devrait fêter sa 100e sélection au sein de l'équipe nationale. Avant lui, seuls Luis Figo (127) et Fernando Couto (110) avaient atteint ce seuil avec l'équipe du Portugal.

Depuis ses débuts internationaux à l'âge de 18, l'ailier du Real Madrid a inscrit 37 buts en sélection.

PLUS:pc