NOUVELLES

La mosquée historique des Omeyyades d'Alep endommagée (AFP)

15/10/2012 07:53 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

Une partie de la Grande Mosquée des Omeyyades d'Alep, joyau historique de la deuxième ville de Syrie, a subi d'importants dommages à la suite de combats entre troupes du régime et rebelles, selon un correspondant de l'AFP sur place.

A l'intérieur de cette mosquée datant du VIIIe siècle, des tapis ont été brûlés et le sol était couvert de douilles et de vitres brisées.

Des reliques appartenant selon la tradition au prophète Mahomet, trois cheveux et un fragment de dent, ont été subtilisés d'un coffret en bois dans une petite chambre de la mosquée, a constaté le journaliste. Outre l'architecture superbe de la mosquée, il s'agissait de l'une des principales attractions du lieu saint.

Des livres qui étaient disposés dans des armoires ont également disparu, tandis que des Corans ont été brûlés et déchirés.

Des meubles anciens en bois ont été complètement détruits par les flammes dans une galerie située dans la cour de la mosquée.

La télévision officielle syrienne a aussi montré des images d'arcades noircies par le feu dans la cour.

Dimanche, l'armée a repris le contrôle total de la mosquée que les rebelles avaient partiellement prise la veille, selon une source militaire et une ONG.

Le président syrien Bachar al-Assad a formé lundi une commission chargée de restaurer le site, selon l'agence officielle Sana.

Alors qu'à proximité de la mosquée, une bibliothèque renferme une collection de livres religieux rares, il n'était pas clair lundi si ces ouvrages ont été touchés.

La vieille ville d'Alep est classée au patrimoine mondial de l'Unesco. Un incendie a récemment détruit de nombreux magasins du souk d'Alep, le plus important du Moyen-Orient, situé également dans la vieille ville.

La métropole du nord connaît des combats sans relâche depuis trois mois entre rebelles et forces du régime.

bur-rm-ram/cco

PLUS:afp