NOUVELLES

La ligue soucieuse de son image

15/10/2012 08:00 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

La Ligue nationale est visiblement consciente de l'impact négatif que le lock-out peut avoir sur son image.

Le circuit Bettman a donc mandaté la firme Luntz Global, du réputé stratège Frank Luntz, pour organiser des groupes de discussion avec des amateurs de hockey.

Le site Internet Deadspin a d'abord rapporté la nouvelle lundi, publiant au passage des photos des questionnaires auxquels un participant a répondu.

L'article de Deadspin, peu flatteur envers la ligue, a fait réagir Luntz.

« Du matériel d'un groupe que j'ai mené aujourd'hui a été rendu public de façon à discréditer les efforts de la LNH pour en venir à une entente avec les joueurs pour une nouvelle convention collective, a écrit Luntz à ses quelque 30 000 abonnés Twitter.

« Cette étude n'était pas différente de celles que nous menons avec des équipes, des ligues sportives et des associations de joueurs depuis plusieurs années. L'objectif est de comprendre précisément ce que les partisans veulent. Dans ce cas, ils ont été clairs : ils veulent une entente rapidement pour qu'ils aient droit au hockey qu'ils veulent et qu'ils méritent. »

Luntz apparaît dans des émissions d'information à titre d'analyste politique. Il a également servi de stratège politique au Parti républicain aux États-Unis. Il est notamment reconnu pour avoir, en 2003, proposé à l'administration Bush de ne plus parler de « réchauffement planétaire », mais plutôt de « changements climatiques ».

PLUS: