NOUVELLES

GP du Japon - Le baromètre, équipe par équipe: Red Bull accélère encore

15/10/2012 04:21 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

Red Bull a remporté dimanche au GP de Corée du Sud sa sixième victoire de la saison (quatre pour Sebastian Vettel, deux pour Mark Webber) et signé son premier doublé de 2012, alors que Ferrari est encore monté sur le podium et a dépassé McLaren: le baromètre, équipe par équipe.

En hausse: Red Bull, Ferrari, Toro Rosso, Williams

Red Bull: Vettel vainqueur, Webber 2e

La machine à remonter le temps a été installée dans le paddock de Yeongam et le week-end a beaucoup ressemblé à ceux de la saison 2011, marquée par une domination sans partage des monoplaces autrichiennes... de Milton Keynes, en Angleterre. "Elles sont difficiles à battre en ce moment", a reconnu Fernando Alonso. La seule surprise est venue de Webber, auteur d'une jolie pole position.

Ferrari: Alonso 3e, Massa 4e

C'est l'autre doublé du jour, aux mêmes places qu'à Monza, et ça fait beaucoup de points au championnat constructeurs, assez en tout cas pour dépasser McLaren et prendre la 2e place... à 77 points de Red Bull. "Nous n'avons pas la meilleure voiture, mais nous avons la meilleure équipe", a dit Alonso. Une équipe dans laquelle le contrat de Massa va être prolongé, c'est imminent.

Toro Rosso: Vergne 8e, Ricciardo 9e

Joli tir groupé des deux jeunots, sur un circuit où ils ont pris tous les risques, avec un minimum d'appui aérodynamique, ce qui les a bien aidés en ligne droite mais leur a compliqué la tâche dans les parties sinueuses. En point d'orgue, "JEV" a bien résisté à Hamilton en fin de course et termine 8e pour la 3e fois de la saison, au terme de son meilleur GP. C'est un peu tard pour 2012 mais de bon augure pour 2013.

Williams: Maldonado 14e, Senna 15e

Ca va un petit peu mieux, mais c'est relatif et, surtout par rapport au week-end précédent au Japon, complètement raté. Avec une stratégie à un arrêt, Maldonado finit devant Senna, qui en a fait deux, mais les Williams n'étaient pas dans le rythme et le fait de ne pas beaucoup user leurs pneus n'a pas suffi pour compenser. Seul point positif, les deux pilotes sont un peu remontés depuis leurs places sur la grille (15e et 18e), en faisant une course propre.

Stables: Lotus, Force India, Caterham, Marussia

Lotus: Räikkönen 5e, Grosjean 7e

Nouveau tir groupé au terme d'un week-end compliqué, faute d'adhérence, comme souvent en cette fin de saison. Pas de quoi perturber le très constant Kimi, qui marque des points pour la 15e fois en 16 courses et s'accroche à sa 3e place. Grosjean n'a pris aucun risque, ni au départ, ni en course, et termine à la même place que sur la grille, après une longue bagarre avec Hülkenberg. Rassurant.

Force India: Hülkenberg 6e, di Resta 12e

Les monoplaces indiennes terminent bien la saison et Hülkenberg a pris huit points précieux, grâce à sa 8e place en Q3, la bonne stratégie (deux arrêts) et un coup de génie, quand il a mystifié Hamilton et Grosjean, alors en pleine bagarre, et leur a fait l'extérieur d'un coup. Moins bonne stratégie pour di Resta et donc résultat moins bon, l'Ecossais restant longtemps englué dans le peloton.

Caterham: Petrov 16e, Kovalainen 17e

Pour une fois, le Russe termine devant le Finlandais, au terme d'un week-end sans histoire et d'un dimanche où les deux monoplaces malaisiennes, sous les yeux de leur patron Tony Fernandes, ont terminé devant les deux Marussia, leurs grandes rivales pour la 10e place du championnat.

Marussia: Glock 18e, Pic 19e

Même cas de figure que pour Caterham, avec les deux voitures à l'arrivée, mais un résultat moins bon en raison de la place sur la grille et de l'absence de SREC (système de récupération d'énergie cinétique) sur des moteurs Cosworth moins bons que les Renault des Caterham. Ca fait beaucoup de handicaps mais ça n'entame pas le moral des troupes russes.

En baisse: McLaren, Sauber, Mercedes, Williams, HRT

McLaren: Hamilton 10e, abandon de Button

Week-end catastrophique pour les deux Anglais, et pas seulement de leur faute. Hamilton partait en 2e ligne mais il a accumulé les soucis en course: trois changements de pneus, écrou récalcitrant, barre anti-roulis cassée et morceau de gazon synthétique accroché à sa voiture, pour finir. Quant à Button, parti 11e, il n'a même pas pu boucler un tour, accroché par Kobayashi. Une journée à oublier.

Sauber: Pérez 11e, abandon de Kobayashi

Après l'embellie japonaise et le podium de Kamui à Suzuka, le fol espoir de rattraper les Mercedes au classement constructeurs a pris un coup dans l'aile, à cause d'essais ratés et d'un départ façon kamikaze des deux monoplaces blanches. C'est un peu comme si Pérez avait du mal à digérer son transfert chez McLaren, et Kobayashi à accepter le fait qu'il sera probablement remplacé en 2013 par Hülkenberg. Dommage.

Mercedes: Schumacher 13e, abandon de Rosberg

Les Allemands ont bien l'intention de finir l'année comme ils l'avaient commencée, en beauté, et ont rempli la première condition: qualifier les deux W03 en Q3, comme au Japon. Sauf que la réussite a abandonné Rosberg, victime d'un deuxième accrochage en deux courses, au départ. Sans le hara-kiri de Kobayashi, il se serait battu dans le peloton de chasse, mais pas mieux. Les pneus s'usaient trop vite sur les Mercedes, ce qui a pénalisé "Schumi".

HRT: Karthikeyan 20e, abandon de De la Rosa

Les écarts se creusent et, au-delà du 20e tour, les pilotes HRT passent leur temps à regarder les rétroviseurs, pour éviter de gêner les caïds qui leur prennent un tour. L'Espagnol s'est retrouvé très tôt avec une pédale d'accélérateur dangereuse et l'Indien, repêché pour participer à la course, était encore plus largué que d'habitude. La fin de saison va être difficile.

dlo/gv

PLUS:afp