NOUVELLES

Felix Baumgartner, un vrai homme "supersonique"

15/10/2012 08:14 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST
Red Bull

ROSWELL, Nouveau-Mexique (Sipa) — "La seule chose à laquelle on pense, c'est d'arriver en vie." Ce sont les premiers mots prononcés par un euphorique Felix Baumgartner après être devenu le premier homme à franchir le mur du son en chute libre, dimanche, lors d'un saut à 38,6 kilomètres d'altitude.

Ce parachutiste autrichien de 43 ans a atteint une vitesse de 1.342 km/h (Mach 1.24), selon les premières estimations, alors que le mur du son se situe à Mach 1, soit environ 1.110 km/h à cette altitude.

Son saut de neuf minutes a été suivi par des millions de personnes dans le monde entier, mais celui qu'on a surnommé "Fearless Felix" (Felix sans peur) est resté humble. "Quand vous êtes au-dessus du monde, cela vous rend humble, vous ne pensez plus à battre des records", a-t-il déclaré aux journalistes. "Des fois, il faut monter très haut pour voir à quel point nous sommes petits."

Moins de trois heures plus tôt, l'Autrichien avait décollé, à bord de sa capsule pressurisée, qui avait entamé son ascension vers la stratosphère, emmenée par un ballon d'hélium.

A sa demande, une trentaine de caméras suivaient l'événement. La retransmission sur Internet, présentée comme du direct, avait de fait un léger différé de 20 secondes.

Pendant les premières minutes de chute libre, les curieux qui suivaient l'exploit ont retenu leur souffle quand ils ont vu le parachutiste faire la toupie sans sembler contrôler son mouvement. "Quand j'ai commencé à tourner pendant les 10 ou 20 premières secondes, je n'ai pas eu peur pour ma vie mais j'étais déçu car je n'allais pas battre le record. J'ai passé sept ans de ma vie à me préparer pour ce moment", a-t-il souligné.

"Dans ce genre de situation, quand tu tournes sur toi-même, c'est l'enfer car tu ne sais pas si tu vas pouvoir maîtriser ta chute. Bien sûr, j'étais terrifié. J'ai lutté pendant toute la descente parce que je savais qu'à un moment, je pourrais contrôler la situation", a-t-il ajouté.

Tout contact avec la capsule au moment de la sortie aurait risqué de déchirer sa combinaison et l'exposer à un manque d'oxygène et de températures allant jusqu'à -57 degrés Celsius. Felix Baumgartner a assuré qu'il n'avait "rien senti" quand il avait franchi le mur du son. Sa combinaison pressurisée l'a protégé de l'air et du bruit produit par le "bang" supersonique. Sans point de référence, "tu ne sais pas à quelle vitesse tu voles".

Après plus de quatre minutes de chute libre, le sportif de l'extrême a ouvert son parachute puis s'est posé à Roswell, dans le désert du Nouveau-Mexique, debout, avant de lever les bras en signe de victoire. Il s'était écoulé environ neuf minutes depuis son saut dans le vide. Les images ont déclenché une vague d'enthousiasme dans la tour de contrôle.

Joe Kittinger, premier homme à avoir tenté de franchir le mur du son à 31,38 kilomètres en 1960, faisait aussi partie de l'équipe de Felix Baumgartner. Pendant l'ascension, les deux hommes ont échangé quelques détails techniques. "Notre ange gardien va prendre soin de toi", a déclaré M. Kittinger à M. Baumgartner quand il se trouvait à 30.480 mètres du sol.

Plus de huit millions de personnes ont regardé simultanément le saut de M. Baumgartner sur YouTube, faisant exploser le record de visites sur le site, ont déclaré des responsables. Après l'atterrissage de "Felix sans peur", le fabriquant de boissons énergétiques Red Bull a publié sur Facebook une photo du parachutiste à genoux à son arrivée qui a généré presque 216.000 mentions "J'aime" et a été partagée plus de 29.000 fois.

Même s'il a réussi à franchir le mur du son en réalisant un saut d'une hauteur inégalée, M. Baumgartner n'a pas battu le record de M. Kittinger, dont la chute libre a duré 5 minutes et 35 secondes. Celle de l'Autrichien a duré 4 minutes et 20 secondes.

Il a ouvert son parachute à 1.500 mètres, comme il l'avait prévu. "J'ai tout donné là-haut et je voulais faire au mieux. Si je lui ai laissé son record, à Joe, tant mieux", a-t-il déclaré. "Il a 84 ans et il est toujours si brillant d'esprit, intelligent et enthousiaste."

"Felix sans peur" a prévu de se reconvertir comme pilote d'hélicoptère de secours en montagne aux Etats-Unis et en Autriche. Avant cela, il veut "se poser quelques jours à Los Angeles (...) même si ça risque d'être dur de reprendre un rythme normal", a-t-il ajouté.

Prévue initialement lundi, puis mardi, puis jeudi derniers, la tentative de saut de M. Baumgartner avait été reportée en raison de vents forts. Samedi, les équipes qui accompagnent le sportif avaient fait savoir que les conditions météorologiques semblaient favorables. Felix Baumgartner avait déjà tenté un saut de 24 kilomètres d'altitude en mars dernier et de 28,97 kilomètres d'altitude en juillet.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le saut de Felix Baumgartner