NOUVELLES

Espagne - Fabregas: "Me considérer comme un faux neuf, c'est relatif"

15/10/2012 10:31 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

L'Espagnol Cesc Fabregas a estimé lundi, à la veille d'Espagne-France à Madrid en qualifications pour le Mondial-2014, que le considérer comme un "faux neuf" était "relatif" dans la mesure où il tentait d'assumer le même rôle qu'un avant-centre de métier.

"Je continue de penser que le débat du faux neuf, c'est relatif parce que j'essaie de jouer comme un véritable attaquant de pointe. Par exemple, lors de la finale du dernier Euro (contre l'Italie) et aussi en demi-finale face au Portugal, j'ai eu un rôle d'attaquant pur", a jugé le milieu du FC Barcelone, régulièrement utilisé par le sélectionneur de l'Espagne Del Bosque comme un faux avant-centre.

Les chiffres plaident en tout cas en faveur de ce système, pour lequel Del Bosque fut pourtant assez vivement critiqué au cours de l'Euro-2012: sans véritable attaquant de pointe, l'Espagne a inscrit davantage de buts qu'avec un avant-centre de métier.

Enfin, Fabregas a également passé en revue les Bleus, ses adversaires de mardi, en jugeant que l'équipe de France avait beaucoup changé depuis sa victoire face à l'Espagne 3-1 en huitièmes de finale du Mondial-2006.

"La France, depuis 2006, a beaucoup changé. Je crois que de ce match, il ne reste que Ribéry. C'était alors une équipe de France expérimentée, qui avait d'ailleurs été motivée par les commentaires un peu moqueurs de la presse espagnole", s'est souvenu Fabregas.

Avant de conclure: "Demain, nous aurons affaire à une équipe de France assez jeune, mais qui est à ranger parmi les sélections les plus dangereuses. Il faudra que nous fassions un grand match si nous voulons l'emporter".

cle/es

PLUS:afp