NOUVELLES

Brahimi dément envisager le déploiement d'une force de paix en Syrie

15/10/2012 11:38 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

Le médiateur international pour la Syrie Lakhdar Brahimi, en visite lundi en Irak, a démenti qu'il envisageait de demander le déploiement d'une force de maintien de la paix en Syrie, comme l'avait affirmé un dirigeant de l'opposition syrienne.

"Je ne sais quelle est l'origine de cette information. Elle n'émane certainement pas de moi", a dit M. Brahimi, lors d'une conférence de presse à Bagdad.

Quelques heures plus tôt, Ahmad Ramadan, chef du bureau d'information du Conseil national syrien (CNS), principale instance de l'opposition, avait indiqué que M. Brahimi envisageait le déploiement d'une force de maintien de la paix en Syrie.

"L'une des idées envisagées, dans le cadre d'une initiative politique, est le déploiement de forces de maintien de la paix, mais cette question est encore à l'étude", avait affirmé à l'AFP ce responsable à Doha.

Il avait précisé que M. Brahimi, en tournée régionale pour chercher une issue au conflit syrien entré lundi dans son 20e mois, avait rencontré ce week-end en Turquie des représentants du CNS.

M. Brahimi se trouvait lundi à Bagdad, 4e étape d'une tournée régionale.

Il venait de Téhéran où il a appelé les dirigeants iraniens, des alliés du régime syrien, "à aider pour la mise en oeuvre d'un cessez-le-feu en Syrie durant l'Aïd al-Adha, l'une des fêtes les plus sacrées célébrées par les musulmans dans le monde" fin octobre, selon un communiqué de son porte-parole.

naj/psr/hj/vl

PLUS:afp