NOUVELLES

Au débat de mardi, Obama ou Romney n'auront finalement pas à parler pizza

15/10/2012 03:16 EDT | Actualisé 15/12/2012 05:12 EST

Barack Obama et Mitt Romney, qui s'affronteront mardi dans un deuxième débat présidentiel, n'auront finalement pas à parler pizza: la chaîne de restaurants qui promettait une "pizza à vie" à qui ferait connaître leurs goûts en la matière, a fait marche arrière.

"Pizza Hut va finalement poser la question en ligne, et non pas pendant le débat", a récemment indiqué la chaîne de pizzerias dans un communiqué.

Pizza Hut s'était fait récemment une belle publicité en promettant une vie de pizzas gratuites à celui qui, dans le public qui doit interroger mardi soir chacun des candidats à la présidentielle, aurait le cran de demander: "Préférez-vous la pizza au chorizo ou à la saucisse ?"

Sans donner de réelle explication, la chaîne vient d'indiquer que la question "qui devait au départ être posée aux candidats le sera maintenant posée au public, en ligne sur PizzaHut.com/PizzaParty", le jour du débat.

Un participant inscrit en ligne sera choisi au hasard et gagnera le prix, soit une pizza gratuite par semaine pendant 30 ans, ou un chèque imposable de 15.600 dollars.

L'initiative de la chaîne, inscrite dans une opération de promotion de nouveaux produits, avait fait grincer des dents, dénoncée notamment sur le site Gawker comme "une insulte au système démocratique américain".

Même avant ce changement de stratégie, les médias américains avaient fait remarquer que les questions de l'auditoire, via le public ou via internet, étaient organisées à l'avance, laissant peu de place à l'improvisation saugrenue.

"Je ne vois rien de mal au coup médiatique de Pizza Hut. Les candidats se déroberont de toute façon aux questions" mardi, commentait lundi sur twitter un passionné d'informatique nommé Bill Mitchell.

Quelque 80 Américains indécis interrogeront Barack Obama et Mitt Romney mardi soir lors de ce deuxième débat présidentiel à Hempstead, près de New York. Les prétendants à la Maison Blanche auront deux minutes chacun pour répondre aux questions qui leur seront posées, avant une minute de "discussion".

La modératrice du débat, la journaliste de CNN Candy Crowley, rencontrera le groupe mardi et sélectionnera les questions à l'avance.

ff/are

PLUS:afp