NOUVELLES

Un avion médical des Emirats prêt à évacuer la Pakistanaise Malala

14/10/2012 05:34 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

Un avion médical des Emirats arabes unis se tient prêt à évacuer pour traitement à l'étranger la jeune icône de la paix Malala Yusufzai, dans un état critique après avoir été victime d'un attentat des talibans pakistanais, a indiqué dimanche un responsable d'Abou Dhabi.

"Les contacts sont en cours avec les autorités pakistanaises depuis l'attentat (le 9 octobre) contre la jeune Malala et les Emirats se sont dit prêts dès le début à aider à son traitement", a déclaré ce responsable à l'AFP.

"Un avion médical est prêt à décoller pour évacuer Malala du Pakistan pour traitement à l'étranger et nous attendons les arrangements", a-t-il ajouté.

Ce responsable n'a pas précisé si la Pakistanaise serait évacuée vers un hôpital des Emirats mais l'ambassadeur pakistanais à Abou Dhabi Jamil Ahmed Khan a déclaré à la télévision privée GEO TV qu'un avion médicalisé des Emirats avec six médecins était prêt à décoller pour le Pakistan.

"Nous sommes en contact avec le ministère des Affaires étrangères (du Pakistan) pour les démarches de visas pour les membres d'équipage et les médecins", a-t-il déclaré.

"On est en situation d'attente. Les militaires disent que l'avion médical fait partie d'un plan d'urgence et sera utilisé si nécessaire", a dit M. Khan.

Malala Yusufzai a été atteinte à l'épaule et à la tête par les talibans pakistanais et a été transférée dans un hôpital militaire de Rawalpindi, ville jumelle d'Islamabad, où elle était inconsciente.

L'adolescente a reçu l'an dernier le premier prix national pour la paix créé au Pakistan après s'être fait connaître en 2009, à l'âge de 11 ans seulement, en dénonçant sur un blogue de la BBC les violences commises par les talibans.

Les talibans pakistanais avaient affirmé plus tôt cette semaine avoir pris la jeune Malala pour cible car elle défendait des valeurs occidentales.

L'armée pakistanaise a fait état dimanche de "progrès lents et réguliers" dans le rétablissement de la jeune militante.

"Les médecins ont examiné Malala et ils sont satisfaits", a déclaré dimanche à l'AFP le porte-parole de l'armée, le général Asim Saleem Bajwa. "Elle fait des progrès lents et réguliers, ce à quoi nous nous attendions. Avec ce genre de blessures, le rétablissement est toujours lent", a-t-il ajouté.

Un nouveau point sur son état de santé devait intervenir dans la soirée notamment pour déterminer si un transfert à l'étranger était nécessaire pour des soins complémentaires. "Nous attendons la décision des médecins, nous sommes prêts à suivre l'avis des médecins", a assuré M. Bajwa.

wak/mh/sbh

PLUS:afp