NOUVELLES

Téhéran confirme que le drone du Hezbollah est d'origine iranienne

14/10/2012 08:57 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

Le ministre iranien de la Défense, le général Ahmad Vahidi, a confirmé que le drone du Hezbollah abattu le 6 octobre au-dessus d'Israël avait été fourni par l'Iran, a rapporté dimanche le site de la télévision d'Etat.

"Les capacités de la République islamique sont très grandes et sont au service de la communauté islamique", a déclaré le général Vahidi en réponse à une question sur l'origine du drone.

Le 6 octobre, l'appareil avait été repéré au-dessus de la Méditerranée dans un secteur proche de la bande de Gaza avant d'être détruit au-dessus de la forêt de Yatir, dans le nord du désert du Néguev.

La radio militaire israélienne avait précisé que le drone, qui ne transportait pas d'explosifs, avait survolé le territoire israélien pendant une demi-heure et qu'une première tentative pour l'abattre au moyen d'un chasseur F-16 avait échoué. Ce n'est qu'à la deuxième tentative qu'il avait explosé.

Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a affirmé jeudi que le drone "de fabrication iranienne" avait survolé des "sites sensibles" en Israël.

"Un avion de reconnaissance sophistiqué a été envoyé à partir du territoire libanais (...) et a traversé des centaines de kilomètres au-dessus de la mer avant de franchir les lignes ennemies et d'entrer en Palestine occupée", avait dit M. Nasrallah à la chaîne du Hezbollah, Al Manar.

Juste avant l'intervention de M. Nasrallah, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé le Hezbollah d'avoir envoyé ce drone et a promis de protéger "avec détermination" les frontières de l'Etat hébreu.

"Par cette action, le Hezbollah a montré qu'il était totalement prêt (...) et saura répondre au régime sioniste", a ajouté M. Vahidi.

Le survol du territoire israélien par le drone a fait "voler en éclat tout ce qui a été dit sur le dôme d'acier (système de protection anti-missile d'Israël) et il est devenu clair que le régime sioniste ne pouvait échapper à la colère des musulmans", a encore déclaré le ministre iranien.

L'Iran a développé ces dernières années un programme de fabrication de drone et a produit des drones de surveillances mais aussi d'attaque.

sgh/hj

PLUS:afp