NOUVELLES

Paris déterminé à lutter contre "toutes les formes de terrorisme" (Valls)

14/10/2012 04:09 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls a affirmé dimanche à Alger que son pays était déterminé à lutter de "toutes (ses) forces" contre "toutes les formes de terrorisme", après les menaces islamistes proférées contre la vie des otages français au Sahel.

"Ces menaces qui visent à nous intimider ne trouveront qu'une réponse de notre part: celle d'une très grande détermination à lutter de toutes nos forces au niveau international et évidemment à notre propre niveau contre toutes les formes de terrorisme", a déclaré M. Valls peu avant son départ à quelques journalistes dont l'AFP.

"De ce point de vue là, a-t-il ajouté, nos amis algériens partagent la même détermination".

Un responsable jihadiste, membre du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), a accusé samedi le président François Hollande de mettre "en danger" la vie des otages français au Sahel en soutenant la préparation d'une opération contre les islamistes armés dans le nord du Mali.

De Kinshasa où il se trouvait pour le sommet de la Francophonie, le président Hollande a répondu, en affirmant la "grande détermination" de la France à lutter contre le terrorisme.

La France, à l'origine d'une résolution du Conseil de sécurité votée vendredi autorisant sous conditions une opération militaire de l'Afrique de l'Ouest au Nord du Mali, a indiqué qu'elle apporterait son appui à cette action, "matériellement, logistiquement", mais sans envoyer de troupes.

Durant sa visite de 24 heures en Algérie, marquée par des rencontres au plus haut niveau, dont le président Abdelaziz Bouteflika, M. Valls a souligné les convergences de vues des deux parties sur la lutte anti-terroriste mais aussi sur la résolution du conflit dans le nord du Mali.

"J'ai constaté une très grande convergence de vues sur la situation au Sahel, (...) sur le fait que ces dossiers-là doivent être abordés avec beaucoup de lucidité en tenant compte des Printemps arabes, ainsi que sur la volonté d'affirmer une relations très forte" entre les deux pays, a-t-il dit.

M. Valls est le quatrième ministre français en trois mois à se rendre en Algérie dans la perspective de la visite d'Etat du président François Hollande début décembre.

bmk/cco

PLUS:afp