NOUVELLES

Mur du son en chute libre: le ballon qui transporte Baumgartner a décollé

14/10/2012 11:39 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

Le ballon gonflé à l'hélium duquel le parachutiste de l'extrême Felix Baumgartner doit s'élancer pour tenter de franchir le mur du son en chute libre a décollé dimanche matin à 09H30 (15H30 GMT), dans le Nouveau-Mexique (sud-ouest).

L'ascension du ballon jusqu'à 36.000 mètres d'altitude, trois fois plus haut qu'un avion de ligne, doit durer deux à trois heures. Une fois atteints les confins de l'atmosphère, l'aventurier autrichien doit s'élancer pour tenter d'atteindre la vitesse du son en chute libre.

La descente, si tout se passe bien, ne devrait pas durer plus de vingt minutes, dont cinq en chute libre, avant l'ouverture du parachute à 1.500 mètres d'altitude.

L'Autrichien, âgé de 43 ans, s'entraîne depuis cinq ans pour ce saut. Le plus grand danger pour lui est de perdre le contrôle et de se mettre à tourner sur lui-même, entraînant une perte de connaissance qui pourrait s'avérer fatale.

Il espère battre une série de records, parmi lesquels le saut le plus haut, et la vitesse la plus rapide atteinte par un être humain en chute libre, puisqu'il compte bien franchir le mur du son.

Le record de saut en parachute en chute libre est détenu depuis 1960 par un ancien colonel de l'aviation américaine (US Air Force), Joe Kittinger, qui, à partir d'un ballon gonflé à l'hélium, avait sauté de 31.333 m. Le vétéran de 83 ans fait lui aussi partie de la mission Red Bull Stratos.

Cette dernière, forte d'une équipe de 100 personnes, espère également, avec ce saut, contribuer à la recherche médicale en matière aéronautique, pour les astronautes et les éventuels futurs touristes de l'espace.

La tentative, suivie en direct par plus d'1,5 million d'internautes sur le site Youtube, avait été ajournée à plusieurs reprises ces derniers jours en raison d'une météo défavorable.

bur-bdx/js

PLUS:afp