NOUVELLES

L'ONU condamne l'arrachage d'oliviers palestiniens par des colons israéliens

14/10/2012 01:44 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

Un envoyé spécial des Nations unies a condamné dimanche l'arrachage d'oliviers appartenant à des Palestiniens par des colons israéliens, appelant l'Etat hébreu à punir les responsables.

"Je suis alarmé par des informations récentes faisant état d'attaques répétées contre des fermiers palestiniens et de l'arrachage de centaines d'oliviers par des colons israéliens en Cisjordanie, en pleine saison des récoltes", a affirmé dans un communiqué le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient Robert Serry.

"Ces actes sont répréhensibles et j'appelle le gouvernement israélien à traduire en justice les responsables", a-t-il ajouté.

L'association israélienne de défense des droits de l'Homme Yesh Din a répertorié 35 actes de vandalisme visant des oliviers, des vignes et d'autres arbres fruitiers, entre septembre 2011 et juillet 2012.

Dans 99% des cas, dû au manque de preuves, la police a classé les plaintes sans suite, a indiqué l'ONG.

"L'échec de la police à faire appliquer la loi et à protéger les propriétés des Palestiniens encourage le développement du phénomène, car les criminels qui restent impunis n'hésitent pas à recommencer", a déploré Yesh Din.

Mais le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld a contesté les accusations de l'association. "La police a redoublé d'efforts, en particulier ces dernières semaines" a-t-il affirmé à l'AFP.

"Nous avons mené une opération secrète il y a deux semaines. Trois officiers de police habillés en bergers palestiniens ont été attaqués (par des colons)", a précisé Micky Rosenfeld.

"La police israélienne a arrêté 4 personnes directement impliquées dans cette attaque", a ajouté le porte-parole.

Des dizaines d'oliviers ont été incendiés samedi dans le village de Qaryut, en Cisjordanie, au sud de Naplouse.

Et le 10 octobre, plus d'une centaine d'oliviers appartenant à des Palestiniens dans le village d'Al-Moughayer, en Cisjordanie, ont été retrouvés arrachés.

La cueillette des olives est souvent marquée par un accroissement des tensions entre colons juifs et agriculteurs palestiniens en Cisjordanie, où poussent selon l'organisation Oxfam environ 9,5 millions d'oliviers.

L'oléiculture, secteur crucial de l'économie palestinienne, rapporte les bonnes années jusqu'à 70 millions d'euros. Mais les destructions d'arbres par les autorités israéliennes ou les colons coûtent des millions d'euros chaque année aux Palestiniens.

scw/dv/tg/jlr/cco

PLUS:afp