NOUVELLES

Libye: un ancien opposant à Kadhafi élu premier ministre intérimaire

14/10/2012 07:58 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

TRIPOLI, Libye - Le Congrès général national de la Libye a élu dimanche un ex-opposant à Mouammar Kadhafi comme premier ministre intérimaire une semaine après avoir renvoyé son prédécesseur parce qu'il n'avait pas réussi à proposer un cabinet pouvant obtenir l'approbation des différents partis politiques.

Ali Zeidan, qui est aussi un avocat spécialisé en droits de l'homme et un ancien député indépendant, l'a emporté avec 93 voix contre 85 pour le ministre de la Gouvernance locale, Mohamed al-Hrari, qui bénéficiait apparemment de l'appui des islamistes. M. Zeidan dirigera le pays durant une période de transition d'environ 20 mois.

La priorité du nouveau premier ministre sera de nommer un nouveau gouvernement que le Congrès pourra approuver. Le cabinet aura l'immense tâche de désarmer des milliers de jeunes hommes qui se sont battus l'an dernier durant la guerre civile de huit mois qui a mené à la capture puis à la mort du dictateur Mouammar Kadhafi.

Les ministres auront également le mandat d'assurer les services de base, de ramener l'ordre en mettant sur pied une police et une armée capables d'imposer leur autorité aux nombreuses milices engendrées par la guerre et d'unifier les différentes villes et tribus du pays.

Les 200 membres du Congrès ont choisi Ali Zeidan à la suite du renvoi dimanche dernier de Moustapha Abou Chagour. Celui-ci était resté en poste à peine 25 jours avant d'être remercié pour ne pas avoir présenté une liste de ministres acceptable pour une majorité de parlementaires.

Né en 1950, M. Zeidan a été diplomate sous Kadhafi avant de déserter le régime dans les années 1980 et de se joindre au Front national du salut libyen, le plus ancien mouvement de l'opposition du pays, depuis Genève, en Suisse, où il résidait.

Il a également été candidat pour la présidence intérimaire de la Libye en août, mais a perdu par 28 voix contre l'ancien leader de l'opposition Mohamed al-Megaryef.

PLUS:pc