NOUVELLES

La coalition de Djukanovic remporte les élections au Monténégro

14/10/2012 02:13 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

PODGORICA, Monténégro - La coalition menée par Milo Djukanovic a récolté le plus grand nombre de voix aux élections législatives du Monténégro dimanche et devrait rester au pouvoir après avoir dirigé le petit pays des Balkans pendant plus de 20 ans, selon des résultats non officiels.

Le vote de dimanche, le troisième depuis que le Monténégro a obtenu son indépendance de la Serbie en 2006, s'est déroulé alors que le pays négocie son entrée au sein de l'Union européenne et se bat contre une crise économique.

La coalition du Monténégro européen, présidée par M. Djukanovic, a remporté 45,6 pour cent des voix, soit 39 des 81 sièges du parlement, d'après les résultats publiés par le Centre de surveillance, un organisme indépendant, après avoir compté près de 95 pour cent des bulletins de vote.

Milo Djukanovic, qui est le chef du Parti démocratique des socialistes (DPS), a déclaré tard dimanche soir qu'il s'agissait d'une belle victoire pour la coalition qui dirige le Monténégro, l'une des rares en Europe selon lui à avoir su conserver la confiance des électeurs en dépit de la crise.

Le Front démocratique (DF), le principal parti d'opposition, a quant à lui recueilli 23,7 pour cent des voix, soit 20 sièges. Il est suivi du Parti socialiste populaire (SNP), qui a obtenu 10,5 pour cent des voix, soit neuf sièges. Les résultats officiels ne seront pas connus avant lundi.

Les analystes ont affirmé que la coalition ne pourra pas gouverner seule et qu'elle devra s'assurer le soutien des partis minoritaires, qui se partagent environ six sièges au sein du parlement.

Le directeur du CEMI, Zlatko Vujovic, a indiqué que les chances que la coalition réussisse à rallier d'autres formations à sa cause étaient bonnes puisqu'elle l'avait déjà fait à plusieurs reprises par le passé.

Malgré tout, le leader du DF, Miodrag Lekic, a soutenu que le scrutin de dimanche marquait «le début de la fin» pour la coalition du Monténégro européen.

Les détracteurs de la coalition l'accusent d'être corrompue et d'avoir commis des crimes, des allégations que M. Djukanovic a souvent démenties.

Depuis que Milo Djukanovic est devenu le plus jeune premier ministre de l'Europe en 1991 à l'âge de 29 ans, toutes les tentatives de l'opposition pour le forcer à démissionner ont échoué.

Ses adversaires n'ont pas plus réussi à tirer parti de la récession qui a suivi l'ère de prospérité des années post-indépendance.

Le taux de chômage au Monténégro dépasse présentement les 12 pour cent et le salaire mensuel moyen se situe autour de 620 $.

PLUS:pc