NOUVELLES

Gaza: deux Palestiniens tués et deux blessés dans un nouveau raid israélien (médecins)

14/10/2012 11:46 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

Deux Palestiniens ont été tués et deux autres grièvement blessés dimanche après-midi lors d'un nouveau raid aérien israélien dans la bande de Gaza, selon des sources médicales palestiniennes.

Ce bilan porte à cinq le nombre de Palestiniens tués à Gaza lors d'attaques aériennes israéliennes depuis 24 heures, selon des sources médicales palestiniennes.

La dernière frappe a touché une zone à l'est de la ville de Deir el-Balah, dans le centre du territoire palestinien, selon des témoins. L'armée israélienne a affirmé avoir "ciblé une unité terroriste" qui venait de tirer une roquette contre le sud d'Israël.

"Deux personnes ont été tuées. L'une d'entre elles qui était dans un état critique est décédée de ses blessures", a indiqué à l'AFP Ashraf al-Qudra, le porte-parole du ministère de la Santé du gouvernement du Hamas à Gaza. Un premier bilan avait fait état d'un seul mort.

Les victimes ont été identifiées comme Ezzedine Abou Nassira, 23 ans, et Ahmad Fatayer, 22 ans, tous deux originaires de Deir el-Balah.

Selon des témoins, il s'agissait d'activistes qui circulaient à moto.

Le porte-parole du ministère de la Santé a assuré que les deux jeunes hommes étaient des civils.

L'armée israélienne a confirmé avoir "ciblé une unité terroriste qui venait de lancer une roquette qui s'est abattue dans la région d'Eshkol (sud d'Israël)". L'engin n'a fait ni victime, ni dégât majeur, a précisé une porte-parole de l'armée.

Il s'agit du troisième raid israélien meurtrier en 24 heures.

Un des principaux chefs salafistes jihadistes de Gaza, accusé d'attaques contre Israël, ainsi que deux autres Palestiniens ont trouvé la mort à la suite de frappes aériennes israéliennes sur l'enclave palestinienne depuis samedi soir.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a promis dimanche de "continuer à répondre agressivement et avec force, y compris par des frappes préventives" aux actions des jihadistes internationaux qui "s'intensifient pour nous attaquer".

Plus de 500 roquettes palestiniennes ont été tirées contre Israël depuis le début de l'année, selon un bilan de l'armée, dont plus de 40 depuis début octobre.

sa-scw-agr/hj

PLUS:afp