NOUVELLES

CAN-2013 - Sénégal-Côte d'Ivoire: Dakar regrette les incidents de samedi

14/10/2012 12:10 EDT | Actualisé 14/12/2012 05:12 EST

Le ministre sénégalais de l'Intérieur, Mbaye Ndiaye, a regretté les incidents ayant provoqué samedi soir à Dakar l'arrêt d'un match de football contre la Côte d'Ivoire, félicitant les Ivoiriens pour leur "exploit", leur "comportement" et leur "fair-play".

Après le deuxième but ivoirien à la 73e minute qui propulsait les Eléphants vers la qualification à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2013, "certaines parties de la jeunesse présentes sur le stade, malheureusement, ont été dans des actions regrettables, qui ont créé quelques violences", a déploré M. Ndiaye à la télévision publique sénégalaise RTS1 dans une déclaration diffusée samedi soir et rediffusée dimanche.

Le ministre s'est exprimé au Stade Léopold Sédar Senghor, peu après que le dispositif de sécurité eut fini d'évacuer vers les vestiaires les joueurs ivoiriens et sénégalais qui avaient été regroupés au milieu du terrain avec les supporters ivoiriens en raison des débordements.

"C'est dommage, c'est regrettable. Mais nous disons bravo à l'équipe ivoirienne, qui a eu un grand comportement à cause de sa sagesse, de son expérience" lors des incidents, a affirmé le ministre.

"J'ai discuté avec elle pour la féliciter de son exploit, de son comportement et de son fair-play", a-t-il dit.

Un médecin a affirmé à l'AFP que son équipe avait porté secours à une dizaine de blessés, tous légers. Joints par l'AFP, les sapeurs-pompiers ont indiqué ne pas disposer de bilan de leurs interventions dans l'immédiat, tandis qu'une source au ministère de l'Intérieur a fait état de "dizaines de blessés", généralement "légers" admis dans quatre hôpitaux et centres de santé à Dakar.

"A l'état actuel, après avoir fait le tour des équipes nationales de Côte d'Ivoire et du Sénégal, de l'encadrement de la Côte d'Ivoire et du Sénégal, des supporters ivoiriens présents sur le terrain, nous avons constaté qu'il n'y avait aucune blessure" grave, a assuré le ministre.

Il a indiqué avoir appelé son homologue ivoirien pour présenter ses excuses après ces incidents qui "ne correspondent pas à la +téranga+ (hospitalité, NDLR) sénégalaise".

cs/bm

PLUS:afp