NOUVELLES

L'aviation syrienne bombarde des rebelles à l'assaut d'une base clé (ONG)

13/10/2012 04:02 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

Des avions militaires syriens bombardaient samedi des rebelles pour défendre une base stratégique dans la province d'Idleb (nord-ouest), rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), faisant état de 20 blessés parmi les insurgés.

"Les rebelles tentaient une nouvelle fois de prendre d'assaut la base de Wadi Deif, près du village de Maarchamsa, quand ils ont été bombardés par un MiG du régime", a affirmé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, président de l'OSDH, organisation s'appuyant sur un large réseau de militants et médecins sur place.

"Plus de 20 blessés, dont trois graves, ont été transportés dans un hôpital de fortune", a-t-il précisé.

Des combats ont ensuite éclaté dans le périmètre de Wadi Deif, la base plus importante dans la région de Maaret al-Noomane, assiégée par les rebelles depuis plusieurs jours, selon l'OSDH.

La ville stratégique de Maaret al-Nomane, au sud d'Alep, est tombée en début de semaine aux mains des rebelles, qui ont ainsi pu couper l'axe reliant Damas à Alep et freiner l'acheminement de renforts de l'armée vers la grande ville du nord, théâtre depuis mi-juillet de combats intenses entre armée et rebelles.

Selon les experts, l'armée syrienne est affaiblie par la multiplication des fronts à travers le pays et les attaques rebelles qui coupent les routes d'approvisionnement, et sa supériorité militaire, en particulier aérienne, lui permet seulement de ralentir la progression de la rébellion.

Ces deux derniers jours, l'armée syrienne a subi des pertes considérables dans ses rangs, avec en particulier la mort d'une centaine de soldats jeudi, le bilan le plus lourd pour l'armée en une journée depuis le début de la révolte en mars 2011.

Au sud de Maaret al-Noomane, la localité de Hich était également bombardée samedi, au lendemain d'intenses combats dans lesquels 12 rebelles ont péri vendredi soir, ajoute l'OSDH.

En outre, quatre rebelles ont été tués dans des quartiers d'Alep.

A Deraa (sud), l'armée a envoyé des renforts vers le village de Maaraba, où les forces gouvernementales tentent d'écraser la rébellion. Des affrontements se déroulaient en outre sur l'axe Damas-Deraa.

Dans l'est de la Syrie, des combats ont eu lieu à Abou Kamal, ville stratégique à la frontière avec l'Irak.

Vendredi, 151 personnes -- 50 civils, 60 soldats et 40 rebelles -- ont péri à travers la Syrie, selon le dernier bilan de l'OSDH.

bur-rm/ram/fc

PLUS:afp