NOUVELLES

Damas/Ankara: relations tendues depuis la révolte en Syrie

13/10/2012 11:00 EDT | Actualisé 13/12/2012 05:12 EST

Dates-clés des relations entre Damas et Ankara, marquées par des tensions depuis le début de la révolte en Syrie en mars 2011 qui se sont considérablement accrues après la mort de cinq civils turcs dans le bombardement d'un village frontalier turc début octobre, puis l'interception d'un avion syrien.

La Turquie a rompu avec le régime de Damas, soutient les rebelles syriens et accueille sur son sol 100.000 réfugiés. Elle a renforcé sa présence militaire sur la frontière longue de 900 km avec la Syrie, déployant des batteries d'artillerie et des chars notamment.

--2011--

 

- 13 sept: "Le peuple syrien ne croit pas (le président syrien Bachar) al-Assad, moi non plus", déclare le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan. Le 21, il affirme que la Turquie a rompu son dialogue avec Damas.

 

- 2 oct: Des opposants syriens annoncent depuis Istanbul la création du Conseil national syrien (CNS), coalition de courants politiques opposés au régime.

 

- 4 oct: Le colonel Riad al-Assaad --qui avait annoncé sa défection fin juillet-- a déserté en Turquie et formé l'Armée syrienne libre (ASL), composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes.

 

- 15 nov: Premières sanctions turques contre Damas, avec l'arrêt des explorations de pétrole. Le 30, sanctions économiques.

--2012--

- 22 juin: Destruction d'un avion de chasse turc par la défense antiaérienne syrienne, alors que, selon Ankara, il se trouvait dans l'espace aérien international.

- 19 sept: Trois blessés dans la localité turque d'Akçakale (sud-est) par des tirs provenant d'un poste-frontière syrien, où les rebelles syriens affrontent les forces régulières.

- 3 oct: Plusieurs obus tirés depuis la Syrie frappent Akçakale et tuent cinq civils turcs. L'armée turque bombarde en représailles plusieurs "cibles" en territoire syrien.

- 4 oct: Feu vert du Parlement turc à des opérations militaires en Syrie, si nécessaire.

Depuis le bombardement d'Akçakale, l'armée turque répond coup pour coup aux tirs syriens atteignant le territoire turc en visant des positions tenues par les troupes fidèles au régime.

- 10 oct: Un avion de ligne syrien Moscou-Damas est intercepté par la Turquie, Ankara assurant que l'appareil transporte des "munitions" et du matériel militaire. L'incident provoque une escalade verbale entre Ankara d'une part, et la Syrie et la Russie d'autre part, celles-ci démentant la présence d'armes à bord de l'avion.

- 12 oct: Un avion de chasse turc éloigne un hélicoptère de l'armée syrienne qui s'était approché de la frontière (responsable turc).

- 13 oct: Damas dit souhaiter la création d'un comité de sécurité conjoint avec la Turquie. Des responsables syriens ont discuté avec l'ambassadeur de Russie d'"un comité sécuritaire syro-turc qui aurait pour mission de trouver un mécanisme de surveillance de la frontière" (AE).

Intense activité diplomatique à Istanbul, avec notamment la visite de l'émissaire international Lakhdar Brahimi.

acm/feb

PLUS:afp