NOUVELLES

CAN-2013 - Sénégal-Côte d'Ivoire "définitivement" arrêté après des incidents

13/10/2012 07:08 EDT | Actualisé 13/12/2012 05:12 EST

Le match Sénégal-Côte d'Ivoire, comptant pour les barrages retour à la CAN-2013, a été "définitivement" arrêté après une suspension d'une quarantaine de minutes en raison d'incidents au stade qui ont fait près de dix blessés, a-t-on appris de sources concordantes.

Près de dix personnes, dont le ministre sénégalais des Sports El Hadji Malick Gakou, ont été légèrement blessées lors de ces incidents, a indiqué à l'AFP une source médicale.

Le ministre Gakou, qui était présent au Stade Léopold Sédar Senghor où s'est disputé le match, "a été blessé par une pierre" et a été évacué, a dit un médecin intervenu au stade, dont l'équipe a assisté, selon lui, "moins de dix blessés légers".

"Nous avons eu trois cas de points de suture" de plaies, "et quatre ou cinq cas de malaises ou douleurs. Mais il n'y a pas eu de blessés graves", et pas de gens "piétinés", a affirmé cette source sous couvert d'anonymat.

Aucune indication n'avait pu être obtenue d'autres sources, et sur l'état du ministre des Sports.

La situation a dégénéré après que des feux ont été vus dans une tribune alors que la Côte d'Ivoire avait inscrit son deuxième but sur penalty par son capitaine Didier Drogba à la 73e minute et se dirigeait vers la qualification (les Ivoiriens l'avaient emporté 4-2 à l'aller à Abidjan).

Il s'en est suivi des mouvements de foule. Des projectiles ont également été lancés sur l'aire de jeu: pierres, bouteilles, sachets d'eau ou canettes vides, et même quelques chaises. Les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser les supporters mécontents à coups de gaz lacrymogènes.

"Après 40 minutes d'interruption, la décision a été prise d'interrompre le match définitivement", a annoncé un responsable de la Fédération de football peu avant 21H00 locales (et GMT) à la presse au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar, où la rencontre avait été suspendue à un quart d'heure du terme après des jets de projectile sur le terrain et l'allumage de feux dans des tribunes.

Les "Lions" du Sénégal et les "Eléphants" de Côte d'Ivoire avaient dans un premier temps été regroupés au milieu du terrain, où ils ont ensuite été rejoints par les supporters ivoiriens, placés dans un périmètre de sécurité.

Les forces de l'ordre ont ensuite commencé à évacuer les joueurs - les Ivoiriens en premier, suivis des Sénégalais - qui ont tous pu gagner les vestiaires. Entre 200 et 300 supporters ivoiriens restaient visibles au milieu de la pelouse, alors que les tribunes se sont vidées des spectateurs.

Le score du match a été un nul vierge jusqu'à la mi-temps. A la reprise, Didier Drogba avait marqué le premier but ivoirien à la 51e minute sur un coup franc.

"Le match Sénégal-Côte d'Ivoire interrompu et les Lions ratent la qualification" pour la Coupe d'Afrique des Nations 2013, a regretté l'Agence de presse sénégalaise (APS, officielle).

Le Sénégal "encourt une sanction de la Confédération africaine de football (CAF) à cause de ces incidents", a indiqué l'APS, sans précision de délai.

str-cs/bvo/el

PLUS:afp