NOUVELLES

Arrivée à Alger de Manuel Valls pour une visite de deux jours

13/10/2012 02:15 EDT | Actualisé 13/12/2012 05:12 EST

ALGIERS, Algeria - ALGER (Sipa) — Le ministre français de l'Intérieur Manuel Valls est arrivé samedi en début de soirée à Alger pour une visite de deux jours à la tête d'une importance délégation, a constaté Sipa au moment où le cortège officiel quittait l'aéroport.

M. Valls a été accueilli à son arrivée à l'aéroport international Houari-Boumediene par son homologue algérien Daho Ould Kablia avec lequel il aura des entretiens, qui seront élargis par la suite aux membres des deux délégations, selon le programme communiqué par les services de l'ambassade de France à Alger.

M. Valls sera reçu dimanche par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, et s'entretiendra avec le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci, et le ministre des Affaires religieuses Bouabdallah Ghlamallah.

Le programme de Manuel Valls comprend également une rencontre avec la communauté française en Algérie et une autre rencontre avec les personnels du ministère français de l'Intérieur travaillant à l'ambassade d'Algérie, mais il pourrait être "chamboulé" en raison d'une "probable audience" du président Bouteflika, selon une source au ministère algérien de l'Intérieur.

L'agence officielle APS, citant de "bonnes sources" situe la visite de Manuel Valls à Alger, dans l'optique de "la préparation de la visite en Algérie du président François Hollande et de l'évaluation de la coopération bilatérale entre les ministères de l'Intérieur des deux pays".

Il sera également question de la coopération entre la Protection civile des deux pays dans le cadre des accords signés en 2003 ainsi que les échanges dans le cadre de la formation du personnel des collectivités locales, de même que la sécurité et la formation relevant des services de la police, ajoute la même source.

Dans un entretien au quotidien algérien "Liberté", Manuel Valls, tout en confirmant qu'il vient à Alger dans le cadre de la "préparation de la visite de François Hollande" évoque la question de "la montée du salafisme en France" expliquant qu'"en la matière nous partageons la même analyse et les mêmes objectifs" que l'Algérie "et c'est sur ce socle que nous devons construire une politique commune".

xoao/sb

PLUS:pc