NOUVELLES

Stevenson terrasse George au 12e et devient l'aspirant obligatoire à Froch

12/10/2012 11:05 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Adonis Stevenson a dû puiser au fond de lui-même, mais il a remporté son pari. Le Longueuillois de 35 ans a remporté une superbe victoire par K.-O. au 12e round devant Donovan George pour ainsi devenir l'aspirant obligatoire des super moyens de l'IBF devant 4251 spectateurs réunis au Centre Bell, vendredi.

Stevenson (19-1, 16 K.-O.), après quelques rounds moins énergiques, a terrassé pour la deuxième fois de ce dernier round George (23-3-1, 20 K.-O.) d'une solide combinaison des deux mains. Un solide crochet de gauche, aussi en fin de combinaison, avait précédemment forcé l'Américain de Chicago à prendre un compte de huit.

«C'est un gars que je respectais énormément, a déclaré Stevenson. C'est un gars qui est vraiment, vraiment 'tough'. (...) Il n'est pas venu ici pour encaisser un chèque. Il était vraiment préparé.»

«Superman» a pour la première fois de sa carrière dépassé le 10e round. Il a démontré dans ce combat qu'il est un boxeur complet, qui ne mise pas seulement sur sa puissance de frappe. Cette victoire est d'autant plus méritoire qu'il l'a acquise avec la main gauche blessée — possiblement fracturée — depuis le troisième assaut.

«Après m'être blessé à la main au troisième, j'ai dû compenser, laisser ma tête travailler et être polyvalent. (...) C'est certain que cette blessure a affecté le combat. Mais ça m'a fait grandir. J'ai tout de suite changé de stratégie. J'ai utilisé d'autres moyens, d'autres habiletés.

«Chaque fois que je frappais, ça me faisait mal. Alors je m'arrangeais pour toucher la cible, sinon, je savais que j'allais souffrir.»

Le vrai visage d'Adonis

George a offert toute une opposition au protégé de GYM. Celui que l'on surnomme «Da Bomb» a même ébranlé Stevenson aux deuxième et troisième rounds, ses meilleurs du combat.

«Il m'a frappé, a noté Stevenson. Pas assez pour m'ébranler, mais il m'a frappé.»

«Superman» est toutefois revenu en force, envoyant deux fois George au tapis au cinquième, la première après un puissant crochet de gauche au corps, qui a sévèrement ébranlé George.

«Ce qui m'est passé par la tête à ce moment-là, c'est qu'on allait savoir qui est Adonis Stevenson, a indiqué Yvon Michel. J'ai tellement vu des boxeurs se vider complètement à tenter de passer le K.-O. à leur adversaire et ne pas être capable. Quand j'ai vu que (George) revenait comme ça, qu'il avait cette résistance et cette détermination, je me suis dit que ça allait tester celle d'Adonis.»

Stevenson a remis ça au sixième, avec sa main droite au corps cette fois. Mais malgré trois chutes en moins de deux rounds, l'Américain n'a jamais abandonné.

Après un septième où les deux boxeurs ont décidé de reprendre un peu d'énergie, George a trouvé un second souffle, livrant deux rounds très serrés à Stevenson.

«Ce n'est pas dans mes gènes que d'abandonner, a déclaré George. J'ai été blessé peut-être 20 fois dans ce combat, mais je suis toujours revenu.»

À compter du 10e, Stevenson s'est toutefois servi de son jab à profusion, ne laissant aucune place à l'intérieur à son adversaire. Puis au 12e, refusant de protéger une avance évidente aux points, Stevenson a chargé son adversaire, l'envoyant une première fois au plancher avec un uppercut. Implacable, George s'est relevé, mais n'a rien pu faire sur la combinaison qui a suivi.

George et son clan ne s'attendaient pas à une telle opposition de la part de Stevenson.

«Pas que nous l'avions sous-estimé, mais Adonis Stevenson est un bien meilleur boxeur que nous le pensions, a déclaré Leon Margules, le promoteur de George. C'est un combat qu'on désirait, qu'on croyait pouvoir gagner. Alors nous n'avons pas d'excuse.»

Carl Froch dans sa mire

En remportant ce combat, Stevenson est maintenant classé premier aspirant à la ceinture de l'IBF détenue par Carl Froch (29-2, 21 K.-O.), qui doit en principe lui accorder une chance d'ici le mois de février prochain

«Lindsay Tucker (le superviseur de l'IBF pour ce combat) m'a assuré que le 25 décembre, Froch et Adonis recevront une lettre de l'IBF leur indiquant qu'il sont obligés de s'affronter et que nous avons un mois pour s'entendre, a indiqué Michel. Donc, actuellement, Adonis est l'aspirant obligatoire.»

Un seul obstacle pourrait se dresser entre Stevenson et ce combat de championnat du monde contre Froch: si l'Anglais demande une prolongation afin d'accorder une revanche à Lucian Bute. Mais pour ce faire, il devra d'abord obtenir l'accord du clan Stevenson, qui exigera que le vainqueur l'affronte en garantie.

Froch affrontera entre-temps Yusef Mack (31-4-2, 17 K.-O.), le 17 novembre prochain.

PLUS:pc