NOUVELLES

Les Yankees battent les Orioles 3-1, ont rendez-vous avec les Tigers

12/10/2012 08:24 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - CC Sabathia a accordé quatre coups sûrs et les Yankees de New York sont encore une fois sortis vainqueurs d'une décision controversée en octobre contre les Orioles de Baltimore, vendredi, enlevant du même coup les honneurs du match no 5 de la série de division.

«Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, a déclaré Sabathia. J'espère encore obtenir trois ou quatre départs de plus. Donc, le boulot n'est pas terminé.»

Ils auront maintenant rendez-vous avec les Tigers de Detroit en série de championnat de l'Américaine. Le premier match de cette série sera présenté samedi soir au Yankee Stadium.

Sabathia s'est ensuite accroché durant les dernières manches et il a réalisé son premier match complet en carrière en séries éliminatoires — et le premier des Yankees depuis Roger Clemons en 2000. Sabathia a également défait les Orioles pour la deuxième fois de la série de division.

Néanmoins, ce match a rappelé des souvenirs à de nombreux amateurs de baseball.

Les Orioles ont de nouveau dû se plier à la décision défavorable des arbitres sur un jeu serré au champ droit, rappelant ce qui s'était produit de l'autre côté de la rue dans le vieux Yankee Stadium lors du match d'ouverture de la série de championnat de l'Américaine en 1996.

À cette époque, Jeffrey Maier, alors âgé de 12 ans, s'était penché au-dessus de la clôture du champ droit pour capter le ballon de Derek Jeter, sous le nez du voltigeur Tony Tarasco. L'arbitre Richie Garcia avait alors déterminé qu'il s'agissait d'un circuit, qui créait alors l'égalité 4-4 en huitième manche, et les Yankees l'avaient finalement emporté en 11e.

Cette fois-ci, la claque de Nate McLouth aurait pu créer l'égalité en sixième manche, mais les arbitres ont déterminé que la balle avait franchi la pôle de démarcation du champ droit du mauvais côté.

«Elle était bonne au départ, mais elle a commencé à prendre une trajectoire sortante un petit peu. Sur le coup, je me suis dit qu'elle était fausse», a reconnu McLouth.

Les yeux étaient tous tournés vers l'arbitre au champ droit Fieldin Culbreth, qui a déterminé qu'il s'agissait d'une fausse balle en orientant ses bras vers l'extérieur du terrain.

«Je l'ai vue franchir la pôle du côté droit», a dit Culbreth.

«Il y a un filet à cet endroit et elle n'y a pas touché. Elle n'a pas changé de direction», a-t-il ajouté, précisant qu'il considérait que la balle n'avait pas effleuré la pôle de démarcation.

«Nous avons vu la même chose sur la reprise vidéo. Il n'y avait aucune preuve qui permettait, hors de tout doute, de renverser la décision», a ajouté le chef d'équipe Brian Gorman.

Pour Buck Showalter? Il n'est pas certain.

«Je ne pourrais dire. C'était très près», a mentionné le gérant des Orioles.

Showalter est donc rapidement sorti de l'abri et a demandé une reprise vidéo aux cinq arbitres, qui se sont tous dirigés vers le tunnel afin d'examiner les images. Lorsqu'ils ont effectué un retour sur le terrain environ deux minutes plus tard, ils n'ont émis aucun signal — signifiant que la décision initiale était la bonne. McLouth a été retiré sur des prises sur le tir suivant, mettant du même coup un terme à la manche.

«Certaines personnes croient qu'elle a peut-être effleurée la pôle, mais il (Culbreth) était beaucoup plus près que moi et j'étais satisfait après qu'ils aient quitté le terrain pour observer la reprise et confirmer qu'elle était fausse», a conclu McLouth.

Raul Ibanez a brisé l'égalité en frappant un simple en cinquième manche aux dépens de Jason Hammel, et Ichiro Suzuki a enchaîné avec un double d'un point en sixième.

Curtis Granderson a creusé l'écart à 3-0 avec une longue balle en solo qui a abouti au deuxième balcon en septième manche. Les Yankees ont donc pris la mesure des Orioles en dépit de leur décision de laisser de côté le troisième but Alex Rodriguez, qui écoule présentement un contrat de 275 millions $US.

PLUS:pc