NOUVELLES

Le pdg de Theratechnologies, John-Michel Huss, quitte abruptement ses fonctions

12/10/2012 11:49 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - Le président et chef de la direction de Theratechnologies (TSX:TH), John-Michel Huss, a abruptement quitté ses fonctions vendredi.

La firme montréalaise n'a pas précisé la raison du départ de M. Huss, mais tout indique que l'entreprise pharmaceutique souhaite prendre un nouveau départ après un été difficile.

Au cours d'un entretien téléphonique, le porte-parole de Theratechnologies, Roch Landriault, du cabinet de relations publiques National, a indiqué que le départ de John-Michel Huss était le résultat d'un «consentement mutuel» entre lui et le conseil d'administration de l'entreprise. Il a été impossible de parler directement à un dirigeant de Theratechnologies.

C'est le chef de la direction financière de la compagnie, Luc Tanguay, qui assumera le poste de pdg sur une base intérimaire. Il fait partie de l'équipe de direction de l'entreprise depuis 1996 et est membre de son conseil d'administration depuis 1993.

Le conseil d'administration a demandé à M. Tanguay et aux autres membres de la direction de «développer un plan d'affaires révisé» pour Theratechnologies. Celui devrait être dévoilé «d’ici la fin du mois», a indiqué le président du conseil d'administration, Paul Pommier.

Dans une note, l'analyste Douglas Loe, de Byron Capital Markets, a indiqué que le départ de M. Huss constituait un «nouveau risque d'affaires» pour l'entreprise.

Theratechnologies éprouve beaucoup de difficultés à commercialiser son principal médicament, la tésamoréline, qui vise à réduire l'excès de graisse abdominale chez les patients infectés par le VIH et ceux atteints de lipodystrophie.

En juin, Theratechnologies a essuyé des revers de la part des autorités réglementaires européennes, canadiennes et brésiliennes pour la tésamoréline. Dans la foulée de cette annonce, le cours de l'action de l'entreprise a chuté de plus de 60 pour cent.

Plus tôt cette semaine, toutefois, Theratechnologies a annoncé que le processus d'approbation réglementaire de la tésamoréline avait repris son cours au Canada et au Brésil. En Europe, la compagnie continue d'évaluer la possibilité de présenter une nouvelle demande.

Vendredi, l'action de Theratechnologies a gagné deux cents, ou 4,1 pour cent, pour clôturer à 51 cents, à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc