NOUVELLES

L'avion syrien intercepté par Ankara transportait des pièces détachées de radar, selon Lavrov

12/10/2012 11:51 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

MOSCOW - MOSCOU (Sipa) — Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a affirmé vendredi que l'avion syrien contraint d'atterrir en Turquie transportait de manière légale des pièces détachées de radar pour la Syrie.

Sergueï Lavrov a insisté vendredi sur le fait que la cargaison ne constituait pas une infraction par rapport à la législation internationale. Selon lui, l'avion ne transportait pas d'armes et "l'équipement électrique pour radars" était une cargaison légitime.

M. Lavrov a toutefois ajouté que cette cargaison était "à double emploi", ce qui signifie qu'elle pourrait avoir des applications civiles et militaires. Il a précisé que l'entreprise russe qui l'a envoyée en Syrie demandera que la Turquie la lui rende.

L'Airbus syrien A320 a été intercepté par des avions turcs alors qu'il venait de Moscou et se dirigeait vers Damas mercredi. Il a été contraint d'atterrir à Ankara.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé jeudi que l'avion transportait du matériel militaire et des munitions destinés au ministère syrien de la Défense.

pyr/AP-v2251

PLUS:pc