NOUVELLES

La Pakistanaise attaquée par des talibans dans un état satisfaisant

12/10/2012 09:03 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

Malala Yousufzai, l'adolescente pakistanaise attaquée par des talibans parce qu'elle milite pour l'éducation des filles, se trouvait dans un état « satisfaisant », vendredi, mais elle reste maintenue dans un coma artificiel et sous respirateur, selon l'armée.

Les prochains jours seront déterminants dans l'évolution de son état de santé.

« Sa tension artérielle est normale. Son rythme cardiaque est normal, et grâce à Dieu, son état est satisfaisant », a déclaré le porte-parole de l'armée, le général Asim Saleem Bajwa, Il a confirmé que l'adolescente avait été touchée d'une balle dans la tête, mais qu'il était encore trop tôt pour déterminer si cela aura des conséquences graves sur le cerveau.

L'adolescente a été transférée jeudi vers un hôpital de Rawalpindi, la ville jumelle d'Islamabad, la capitale. Deux médecins étrangers ont été sollicités.

Une attaque des talibans

Malala Yousufzai, âgée de 14 ans, a été attaquée mardi à Mingora, dans la vallée du Swat, alors qu'elle rentrait de l'école dirigée par son père Ziauddin, qui milite lui aussi pour l'éducation des filles. Un homme est monté dans le car et lui a tiré une balle dans la tête et une autre dans la nuque, blessant également deux autres écolières.

Un haut responsable de la police de Mingora, Afzal Khan Afridi, a annoncé vendredi l'arrestation de plusieurs suspects.

L'affaire a suscité une vive indignation de la communauté internationale, mais aussi au Pakistan même. Des manifestations ont eu lieu mercredi dans plusieurs villes du pays et des écoles ont fermé pour protester contre l'attaque de Malala, qui scandalise la société sans distinction de religion, d'origine ou de convictions politiques.

L'établissement dirigé par son père a rouvert vendredi dans une ambiance plutôt sombre. « Nous avons décidé d'ouvrir l'école après deux jours pour surmonter la peur qui a saisi les élèves après cette attaque », a expliqué l'un des enseignants, Zafar Ali Khan. « Le nombre d'élèves est faible aujourd'hui. Nous n'avons pas repris les cours, mais organisé un rassemblement pour prier pour Malala et les deux autres filles blessées. »

Des policiers avaient été mobilisés autour de l'école, mais de nombreux élèves ont préféré rester chez eux. Beaucoup `ne sont pas venus par peur, mais je pense que cette peur s'apaisera', a commenté une élève, Ayesha Khan.

Malala Yousufzai est connue au Pakistan et au-delà pour avoir dénoncé les atrocités commises par les talibans et sa défense de l'enseignement pour les filles, combattue par les extrémistes religieux. Elle a tenu un blogue dès l'âge de 11 ans. Elle habite dans la vallée de Swat dont les talibans ont pris le contr⌠le en 2007, imposant aux habitants une interprétation littérale et violente de la loi coranique, la charia, avant d'être défaits par l'armée pakistanaise il y a trois ans.

L'an dernier, Malala a été sélectionnée pour le Prix international de la paix pour les enfants décerné par l'organisation néerlandaise KidsRights, et a reçu l'une des récompenses les plus prestigieuses du Pakistan pour son courage.


PLUS: