NOUVELLES

La navette Endeavour commence une traversée de deux jours de Los Angeles

12/10/2012 03:33 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

La navette spatiale américaine Endeavour, arrivée à Los Angeles en septembre après un dernier vol très médiatisé, a commencé vendredi une traversée de deux jours de la mégalopole, pour rejoindre le California Science Center, où elle sera exposée de façon permanente.

Quelque 400 arbres ont dû être arrachés -- provoquant la grogne de certains riverains -- et l'électricité devra être coupée sur certaines parties du trajet de 19 km pour permettre le passage de la navette de 85 tonnes, qui se déplacera à une vitesse moyenne de 3,2 km/h.

Endeavour, après avoir parcouru 185 millions de kilomètres pendant ses vingt ans de carrière, avait atterri à l'aérport de Los Angeles le 21 septembre dernier, attachée au dos d'un boeing 747.

Elle était depuis entreposée dans un hangar, d'où elle est sortie dans la nuit de jeudi à vendredi, avant de commencer son dernier voyage.

Posée sur une plate-forme roulante extrêmement sophistiquée, la navette devra opérer des manoeuvres très délicates, passant parfois à quelques centimètres des bâtiments bordant les rues de son parcours.

"Tout se passe selon le plan établi, comme nous l'espérions", a déclaré Jeffrey Rudolph, directeur du California Science Center. "Mais il nous reste encore un long chemin à parcourir, c'est une opération incroyablement complexe et beaucoup de gens y travaillent", a-t-il ajouté.

Depuis la fin, l'an dernier, du programme des navettes spatiales, beaucoup de villes américaines se disputent le droit d'abriter les appareils.

Discovery, le plus ancien des orbiteurs, a été installée au Centre Steven Udvar-Hazy, une annexe du musée national de l'Air et de l'Espace près de Washington.

Elle avait pris la place de la navette Enterprise, un prototype qui n'a jamais volé dans l'espace. Cette dernière se trouve désormais au musée de la Mer, de l'Air et de l'Espace de New York.

Enfin, Atlantis ira au Centre des visiteurs du Kennedy Space Center à Orlando (Floride) quand le bâtiment prévu pour la recevoir sera terminé.

Deux autres navettes ont été détruites en vol, tuant à chaque fois tout l'équipage. Outre Challenger, détruite au décollage en 1986, Columbia s'est désagrégée lors de son retour sur terre en 2003.

mt/rr/bdx

PLUS:afp