NOUVELLES

Grand Prix du Japon - Stoner prend des risques avant de tirer sa révérence

12/10/2012 10:30 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

L'Australien Casey Stoner (Honda) a reconnu vendredi qu'il prenait des risques en participant au Grand Prix du Japon après deux mois d'absence en compétition dus à une fracture à la cheville droite, car ce choix peut mettre en péril son intégrité physique.

A l'issue des deux séances d'essais libres vendredi, le champion du monde en titre MotoGP, qui a annoncé en mai lors du Grand Prix de France qu'il mettrait un terme à sa carrière en fin de saison, a obtenu le 7e temps.

Cet été, lors des essais qualificatifs du Grand Prix d'Indianapolis, qu'il a néanmoins couru le lendemain et terminé 4e, l'Australien a chuté seul, se fracturant la cheville droite tout en s'occasionnant plusieurs déchirures ligamentaires.

Après s'être entretenu avec son médecin habituel, alors qu'il s'apprêtait à participer au Grand Prix de la République tchèque, Stoner est rentré en Australie pour se faire opérer fin août.

"J'espérais être à 80 pour cent de mes capacités ce week-end mais je ne suis peut-être qu'à 50 pour cent. Je suis un peu déçu de la lenteur de mes progrès", a-t-il déclaré vendredi, reconnaissant avoir absorbé des antidouleurs pour participer aux séances d'essais.

"Pour être honnête, je m'attendais à mieux mais pas les médecins. Ils m'ont dit que cela prendrait entre six et huit mois avant qu'un retour en compétition soit envisageable", a-t-il poursuivi. "Certes, je n'ai eu que deux mois de convalescence mais je suis un peu gourmand!".

Son médecin personnel, qui avait découvert son allergie au lactose en 2010, à l'origine d'une grande fatigue qui l'avait obligé à interrompre quelques mois sa saison, lui avait fait part de l'urgence d'une opération de sa cheville dont la blessure aurait pu être source de handicap.

"Si je retombe à nouveau et me blesse le pied droit, cette fois je pourrais bien en payer lourdement les conséquences, peut-être pas à vie mais un bon moment", a avoué le double champion du monde (2007 et 2011).

En fait, l'objectif de Stoner n'est pas de participer coûte que coûte au Grand Prix du Japon mais de prendre part au Grand Prix d'Australie, qu'il a remporté ces cinq dernières années devant son public, avant de tirer sa révérence.

"Il est indispensable que je me remette dans le rythme avant de courir à Philipp Island" le 28 octobre, explique-t-il.

Trois courses sont programmées lors des trois prochaines semaines, au Japon, en Malaisie puis en Australie. Le dernier Grand Prix de la saison est programmé à Valence, le 11 novembre.

D'ores et déjà, Stoner a perdu son titre mondial que les Espagnols Jorge Lorenzo (Yamaha) et Dani Pedrosa (Honda) vont se disputer. Mais l'Australien, qui aura 27 ans la semaine prochaine, voudrait partir sur un coup d'éclat.

"Ce matin, la moto avait tendance à lever la roue avant et je devais mettre tout mon poids pour compenser, mais mon pied ne voulait pas se plier suffisamment, alors j'ai dû tirer sur mes bras et cela m'occasionne d'autres soucis", a-t-il expliqué. "On va continuer à travailler demain et on verra bien ce que cela donne", a-t-il conclu.

syd/gf/bvo

PLUS:afp