NOUVELLES

David Lemieux met un point d'exclamation à une excitante sous-carte

12/10/2012 09:38 EDT | Actualisé 12/12/2012 05:12 EST

MONTRÉAL - David Lemieux a de nouveau été très expéditif. Le boxeur de Laval n'a mis que deux minutes et 38 secondes à passer le K.-O. à Alvaro Gaona.

Gaona (15-2, 12 K.-O.) a visité le tapis deux fois dans le premier round, la première chute se produisant après un direct de la droite vif et précis de Lemieux (27-2, 26 K.-O.). Dès que l'arbitre a autorisé les deux belligérants à reprendre les hostilités, Lemieux y est allé d'une terrifiante combinaison, terminant le travail avec un violent crochet du gauche qui a atteint Gaona directement à la tempe.

Cette fin de combat a d'ailleurs donné lieu à des moments inquiétants: le Mexicain a longtemps convulsé sur le canevas, où il a passé de longues minutes étendu de tout son long, incapable de seulement s'asseoir. Les médecins de la Régie des alcools, des courses et des jeux se sont rapidement rendus à son chevet. Gaona a finalement quitté le ring par ses propres moyens. Il devra cependant passé par un hôpital montréalais pour y subir des examens plus approfondis.

Ce retentissant coup de poing de Lemieux est venu couronner une sous-carte excitante, ponctuée de plusieurs bons combats.

En ouverture de gala, les lourds Harold Sconiers (18-25-2, 11 K.-O.) et Didier Bence (6-0, 2 K.-O.) ont donné tout un spectacle. Les deux boxeurs ont visité le plancher dans les deux premiers rounds, Sconiers y retournant même une autre fois au troisième. Le boxeur de Laval s'est assuré la victoire par décision unanime — les trois juges ont remis des cartes de 58-52 — en renvoyant une autre fois Sconiers au plancher au sixième.

Kevin Bizier (18-0, 13 K.-O.) désirait se remettre en forme après plusieurs mois d'inactivité. C'est à moitié réussi: il n'a fait qu'une bouchée du Polonais Patrick Litkiewicz (6-1, 3 K.-O.), le terrassant d'un puissant crochet de gauche au corps après seulement une minute et 53 secondes de pugilat.

Eleider Alvarez (10-0, 6 K.-O.) a aussi facilement remporté son combat face à Daniel Regi (15-7, 7 K.-O.). Le Montréalais d'origine colombienne a envoyé son adversaire hongrois trois fois au tapis dans le deuxième assaut et a ainsi inscrit le K.-O. technique.

Finalement, l'Irlandais John O'Donnell (26-2, 11 K.-O.), venu à Montréal prêter main forte à Antonin Décarie comme partenaire d'entraînement avant son dernier combat, a remporté un premier duel en Amérique quand il a défait le Dominicain Thomas Mendez (16-3, 9 K.-O.) par décision unanime des juges. Deux d'entre eux ont remis des cartes de 79-73, le troisième ayant jugé le combat 78-74.

PLUS:pc